Coupe d'Europe de Rugby : faux départ interdit pour Clermont sur la pelouse des Ospreys

Battus en finale de la Champions Cup par les Saracens, à Edimbourg, en mai 2017, les Clermontois espèrent enfin décrocher le titre européen après 3 finales perdues en 2013, 2015 et 2017. / © ANDY BUCHANAN / AFP
Battus en finale de la Champions Cup par les Saracens, à Edimbourg, en mai 2017, les Clermontois espèrent enfin décrocher le titre européen après 3 finales perdues en 2013, 2015 et 2017. / © ANDY BUCHANAN / AFP

Dimanche, l'ASM Clermont Auvergne se déplace à Swansea pour affronter les Ospreys. Le finaliste de la dernière Coupe d'Europe n'est pas au meilleur de sa forme avant ce voyage au Pays de Galles. Le faux pas est interdit et les 4 défaites à l'extérieur en Top 14 n'ont rien de rassurant.

Par Stéphane Moccozet

Finaliste en 2013, 2015 et 2017, l'ASM débute dimanche une nouvelle campagne européenne qu'elle espère conclure (enfin) par une victoire. Privés du titre à deux reprises par Toulon, puis par les Anglais des Saracens, les Clermontois n'ont certainement pas envie d'attendre, une fois encore, onze finales avant de pouvoir soulever le trophée.

Le champion de France en titre sait qu'il est attendu sur la scène européenne, ne serait-ce que par son dernier boureau à Edimbourg, les Saracens, que le tirage au sort a placé dans sa poule. Lors de l'édition 2017, Clermont avait fait forte impression en dominant outrageusement son sujet avant de tomber sur plus fort. "On fait une campagne assez exceptionnelle", se souvient Rémy Lamérat, "même si on est tombés sur meilleurs que nous sur cette finale". "On a beaucoup de regrets même si on termine bien la saison derrière", enchaîne le 3/4 centre asémiste.

Après 4 défaites lors de ses 4 déplacements en Top 14, l'ASM n'aborde pas la compétition européenne dans les meilleures conditions. Avant d'aller sur les terres des Ospreys, dimanche, l'intensité est montée d'un cran à l'entrainement tout au long de la semaine. Le staff clermontois mise beaucoup sur l'Europe pour remettre l'équipe dans le droit chemin. "Ce que je vois, c'est qu'on essaie de s'appliquer à bosser dans chaque compartiment du jeu", explique Franck Azéma. "Je ne sens pas les joueurs avec la tête baissée, mais plutôt dans un état d'esprit conquérant", poursuit le technicien.

Derrière les Saracens et Northampton, les Opsreys apparaissent comme l'équipe la plus faible de la poule. Le faux pas là-bas est interdit. "Si tu repars avec 0 point, t'es mort", assure Morgan Parra. En Coupe d'Europe, le droit à l'erreur n'existe pas... Clermont est prévenue.

Coupe d'Europe de rugby : l'ASM sous pression pour son 1er match
Le dimanche 15 octobre, Clermont débute sa campagne européenne par un déplacement sur la pelouse des Ospreys. Faux pas interdit pour le dernier finaliste de la Champions Cup qui rêve de décrocher enfin le trophée après 3 finales perdues depuis 2013. - Reportage de Jean-Luc Roussilhe et Jean Jazeix

 

Sur le même sujet

Coupe d'Europe de rugby : l'ASM sous pression pour son 1er match

Près de chez vous

Les + Lus