Pour de meilleurs salaires, l'usine Candia de Clermont-Ferrand en grève

Grève chez Candia
Depuis le 3 mars, les salariés tiennent un piquet de grève devant l'usine Candia de Clermont-Ferrand (63). Intervenants : Laurent Charré Technicien beurrier Christophe Alexandre Délégué du personnel  - FRANCE 3 AUVERGNE - M. Van Oudendycke B.Livertoux D.Robert

Depuis le 3 mars, plus d'une centaine de salariés de l'usine Candia de Clermont-Ferrand sont en grève. Les négociations annuelles obligatoires ont mis le feu aux poudres.

Par B.C.

Depuis le 3 mars, plus d'une centaine de salariés de l'usine Candia de Clermont-Ferrand sont en grève. Ils réclament une augmentation de salaire de 50 euros, c'est-à-dire 39 euros de plus que ce que leur propose la direction nationale de l'entreprise.

Aux portes de l'usine, les grévistes se relaient nuit et jour pour dire à leur direction qu'ils n'en peuvent plus. En juillet 2015, ce site de fabrication de beurre a été absorbé par le géant du lait Candia. Depuis, les employés clermontois dénoncent la dégradation de leurs conditions de travail.

Les négociations annuelles obligatoires ont mis le feu aux poudres. La direction nationale de Candia, à Paris, propose une augmentation salariale mensuelle de 0,7%. A peine 11 euros pour ces ouvriers dont le salaire moyen est de 1500 euros.

Une délégation de salariés a été reçue, pendant une heure, par la direction le 8 mars. Mais les grévistes n'excluent pas de durcir le mouvement pour obtenir des négociations plus approfondies.

Sollicitée par France 3 Auvergne, la direction n'a pas souhaité s'exprimer.


Sur le même sujet

Direct de Jean Perrier depuis l'entraînement de l'OL

Près de chez vous

Les + Lus