Le rêve américain des volleyeuses de Chamalières (63)

Les volleyeuses de Chamalières (63) attaquent le championnat de ligue A, la première division professionnelle, le 16 octobre 2017. Le club espère le maintien avec un effectif consolidé… et des renforts venus, notamment, des États-Unis. / © Bruno Courteix
Les volleyeuses de Chamalières (63) attaquent le championnat de ligue A, la première division professionnelle, le 16 octobre 2017. Le club espère le maintien avec un effectif consolidé… et des renforts venus, notamment, des États-Unis. / © Bruno Courteix

Les volleyeuses de Chamalières (63) attaquent le championnat de ligue A, la première division professionnelle, le 16 octobre 2017. Le club espère le maintien avec un effectif consolidé… et des renforts venus, notamment, des États-Unis.

Par Christophe Jouvante

J’ai mon swag californien. J’amène le style américain à l’équipe. Je viens avec ma joie de vivre, mon sourire et mon jeu »lance fièrement Jeane Horton (Stiix) la réceptionneuse attaquante du VBC Chamalières. Welcome America ! Il n'y en avait qu'une l'an dernier. Cette saison elles seront 4 made in USA dans l'équipe de Chamalières. Un changement radical pour celles qui restent.

« L'année dernière c’était très carré » explique Lucie Dekeukelaire, libéro VBC Chamalières. « On jouait au volley pour gagner le samedi. C’était très strict. On ne rigolait pas aux entraînements, on ne parlait pas. Là c’est complètement différent. Ça met une atmosphère détendue même s’il ne faut pas oublier qu’on doit travailler dur et beaucoup pour arriver à notre objectif ».

Pour le VBC Chamalières, l'objectif premier est de se maintenir en première division féminine de volley. / © Bruno Courteix
Pour le VBC Chamalières, l'objectif premier est de se maintenir en première division féminine de volley. / © Bruno Courteix


L'objectif premier est de se maintenir en première division féminine de volley. Chamalières a fait le yoyo ces trois dernières saisons : une montée, une descente et une nouvelle montée.
L'an dernier en plus de Maria la monténégrine il n’y avait qu’une seule Américaine : Kate la passeuse.
En fin de saison Atman Toubani l'entraîneur a demandé à ses joueuses de lui trouver des renforts. Paige  a été la première citée par Kate.

Je suis vraiment excitée à l’idée de cette nouvelle opportunité de jouer à nouveau après une année entière sans volley-ball. J’ai récupéré depuis mon opération et j’ai la chance de rejouer » indique Paige Neuenfeldt, centrale VBC Chamalières

Paige à la relance, Lauren une jeune centrale sortie de l'université.
Ajoutez-y une réceptionneuse attaquante à forte personnalité. Attention au risque d'explosion.
Stiix passée par la Grèce, l'Allemagne et le Pérou adore, comme le dit son entraîneur, mettre le ballon par terre....martyriser l'adversaire.

Si quelqu’un prend le temps de venir voir un match de volley-ball, je veux être sûre de le voir revenir pour le prochain et le suivant. Donc, quand vous venez, je vais faire tout mon possible. Je vais sauter haut. Ce sera drôle, excitant. Je vais haranguer le public. Si vous venez, vous le verrez » promet Jeane Horton (Stiix), réceptionneuse attaquante VBC Chamalières

Il n'y a pas de championnat professionnel aux Etats-Unis. Les joueuses voyagent donc à travers les continents. Les quatre sont déjà passées voir la tour Eiffel à Paris lors d'un match de préparation en attendant sans doute le sommet du Puy-de-Dôme.

L'entraîneur a quelques semaines pour trouver la bonne formule.
Avec l'arrivée d'une Tchèque et le retour de Nana sa dernière  Camerounaise il va pouvoir compter sur 11 joueuses : une richesse. En espérant que son nouveau pari américain soit une success story.


Le rêve américain des volleyeuses de Chamalières (63)
Les volleyeuses de Chamalières (63) attaquent le championnat de ligue A, la première division professionnelle, le 16 octobre 2017. Le club espère le maintien avec un effectif consolidé… et des renforts venus, notamment, des États-Unis. Intervenants : Lucie Dekeukelaire, libéro VBC Chamalières / Paige Neuenfeldt, centrale VBC Chamalières / Atman Toubani , entraîneur du VBC Chamalières / Jeane Horton (Stiix), réceptionneuse attaquante VBC Chamalières / Kathleen Gates, passeuse VBC Chamalières. - C. Jouvante / J. Jazeix / L. Borttolazzo / B. Courtine / France 3 Auvergne

 

Sur le même sujet

Inauguration du chemin des planètes dans le Cantal, un sentier de plusieurs kilomètres

Près de chez vous

Les + Lus