Élections 2017
avec

Rechercher un résultat

Streptocoque A : 3 mamans contaminées à la maternité du CHU de Clermont-Ferrand

Streptocoque A : 3 mamans contaminées à la maternité du CHU de Clermont-Ferrand
Le week-end de Pâques, 3 mamans ont contracté une maladie nosocomiale à la maternité du CHU de Clermont-Ferrand. Le responsable est un germe tristement connu en milieu hospitalier : le streptocoque A. Intervenants: Professeur Ousmane Traoré, Chef de Service Hygiène Hospitalière au CHU de Clermont-Ferrand. - C. Fallas / B. Livertoux / Q. Maury

Le week-end de Pâques, 3 mamans ont contracté une maladie nosocomiale à la maternité du CHU de Clermont-Ferrand. Le responsable est un germe tristement connu en milieu hospitalier : le streptocoque A. A titre préventif, une soixantaine de jeunes mères ont été placées sous antibiotiques.

Par Kamel Tir

C’est la hantise des hôpitaux : les maladies nosocomiales. Des infections contractées en milieu hospitalier. A Clermont-Ferrand, lors du week-end pascal, 3 femmes qui ont accouché à la maternité du CHU Estaing de Clermont-Ferrand en ont fait les frais. A l’origine d’une fièvre importante : le streptocoque A. Un germe qui a souvent des conséquences bénignes sur la santé du patient mais qui parfois peut être mortel.
Une fois le diagnostic établi, le CHU a placé une soixantaine de jeunes mamans sous antibiotiques… par précaution explique-t-on.

la situation est sous contrôle 



« Il s’agit d’une maladie à durée d’incubation assez courte donc si de nouveaux cas devaient se déclarer ils se seraient déjà déclarés » affirme le Professeur Ousmane Traoré, Chef de Service Hygiène Hospitalière au CHU de Clermont-Ferrand.

Et de préciser : « C’est le germe qui donne les fameuses angines blanches. Dans la population, un certain nombre de personnes sont porteuses et ne présentent aucun symptôme …  parfois lorsqu’il y a un terrain fragilisé, notamment chez les femmes enceintes, le streptocoque A peut provoquer des infections qui peuvent être graves ».

Mais selon lui « la situation est sous contrôle ». Les mesures d’hygiène ont été renforcées et les traitements antibiotiques systématisés à l’ensemble des personnes en contact avec la maternité. Ce protocole préventif devrait durer au moins jusqu'à fin avril.

Sur le même sujet

Premier triathlon pour des jeunes à Cébazat pour mieux s'alimenter

Près de chez vous

Les + Lus