Transports : Faut-il mettre en place la gratuité totale à Clermont-Ferrand ?

Le tout gratuit "coûterait 15 millions d'euros annuellement" selon François Rage, président du SMTC. / © MAXPPP - Francis Campagnoni
Le tout gratuit "coûterait 15 millions d'euros annuellement" selon François Rage, président du SMTC. / © MAXPPP - Francis Campagnoni

Un article du journal Le Monde met en avant ces villes qui ont choisi la gratuité totale des transports en commun. Un modèle pas si facile à mettre en place selon François Rage, président de la SMTC (en charge des transports dans l'agglomération clermontoise).

Par Marc Taubert

Faut-il arrêté de faire payer les usagers ? Selon François Rage, président du Syndicat mixte des transports en commun de l'agglomération de Clermont-Ferrand, le tout gratuit "coûterait 15 millions d'euros annuellement" sur un budget qui avoisine les 142 millions d'euros en 2017.

Car ils sont financés "à un sixième par les usagers, à un sixième par les collectivités et à deux tiers par la contribution transport des entreprises" explique l'élu.

C'est précisément la part payée par les usagers qu'il faudrait compenser. "C'est possible à Dunkerque où le réseau est relativement petit. Mais le nôtre est très important, avec un tram, c'est beaucoup plus difficile".

François Rage préfère ainsi mettre en avant une politique avantageuse pour les faibles revenus où les abonnements sont calculés en fonction du quotient familial. Le tarif pour la tranche la plus basse (de 0 à 410 euros) est de 3,80 euros par mois (plus de dix fois moins chère que le tarif normal).

"Si ce n'est pas l'usager, c'est l'impôt", résume François Rage. "La gratuité impliquerait peut-être aussi qu'on ne fasse plus les investissements nécessaires."

Et de poursuivre : "Je pense qu'il faut que l'on arrive à augmenter la fréquence des bus et du tram. Le rendre plus simple d'utilisation et avoir une meilleure qualité du matériel".

Une nouvelle ligne de bus devrait voir le jour. Elle relirait Baumont au nouveau quartier Saint-Jean en passant par le centre-ville (le tracer n'est pas définitif). Mais cela, pas avant 2024.

Sur le même sujet

Ouverture du festival du Grand Son

Près de chez vous

Les + Lus