Législatives 2017. En changeant de circonscription Michel Fanget redevient député du Puy-de-Dôme

Michel Fanget garde le sourire. Candidat de La République en Marche, il s’est imposé avec 55,44% des suffrages exprimés devant le candidat LR Bertrand Barraud (44,56%). Il redevient ainsi député du Puy-de-Dôme. / © K. Tir / France 3 Auvergne
Michel Fanget garde le sourire. Candidat de La République en Marche, il s’est imposé avec 55,44% des suffrages exprimés devant le candidat LR Bertrand Barraud (44,56%). Il redevient ainsi député du Puy-de-Dôme. / © K. Tir / France 3 Auvergne

Il avait quitté sa 1ère circonscription pour se présenter dans la 4ème. Une stratégie payante pour le candidat de La République en Marche qui s’est imposé avec 55,44% des suffrages exprimés devant le candidat LR Bertrand Barraud (44,56%). Il redevient ainsi député.

Par Cyrille Genet

 Dans les quartiers nord de Clermont-Ferrand, il est le créateur de l’AEP Clermont - La Plaine, association d’éducation populaire qui depuis 1985 assure le portage de repas favorisant le maintien à domicile des personnes âgées. De ses locaux à la lisière d’une cité Michelin où l’on confectionne chaque jour plus de 200 repas, l’association est un employeur reconnu dans le quartier. Le cardiologue Michel Fanget s’y est forgé son image de médecin engagé au service de tous.

En ville, c’est l’homme de toutes les campagnes. S’étant présenté en 89 sur la liste d’opposition à l’emblématique Roger Quilliot, il fait tout de même son entrée au conseil municipal. Puis ce sera les législatives qu’il remporte en 93 face à une autre figure locale, le socialiste Maurice Pourchon. La circonscription ne restera que 4 ans à droite, Odile Saugues la reconquière et enchaîne 4 mandats jusqu’en 2017.

On retrouvera Michel Fanget au Conseil Général et au Conseil Régional depuis 2016, mais toujours sous la même étiquette, celle des centristes, de l’UDF au Modem. Celui qui appelle de ses vœux « un pôle central qui transcende les clivages » se serait bien vu investi par La République En Marche dans la 1ère circonscription et sa déception a été grande de voir que Valérie Thomas lui avait été préféré. Sa désignation avec quelques jours de retard dans la 4ème circonscription n’a pas entamé sa détermination. Il est reparti en campagne, une nouvelle fois... mais cette fois-ci avec la victoire à la clef.

 

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Mélenchon à Grenoble

Près de chez vous

Les + Lus