Les maires ruraux du Puy-de-Dôme volent au secours du village d'Olloix

 L'appel au secours lancé par le maire d'Olloix, en décembre 2016, a été entendu par l'ADMR 63 / © France 3 Auvergne
L'appel au secours lancé par le maire d'Olloix, en décembre 2016, a été entendu par l'ADMR 63 / © France 3 Auvergne

Après l'appel au secours lancé par le maire d'Olloix, l'association des maires ruraux du Puy-de-Dôme a demandé à ses membres de venir en aide à ce petit village, condamné à verser 145.000 euros au fonds de garantie des victimes d'infractions.

Par Kamel Tir

L’association des maires ruraux du Puy-de-Dôme (AMR63) a décidé de venir en aide au village d’Olloix, condamné par le tribunal administratif à verser 145.000 euros au fonds de garantie des victimes d’infractions. Incapable de payer une si grosse somme, représentant tout de même les trois-quarts de son budget annuel, la mairie avait symboliquement mis en vente le village sur internet.
Dans une délibération du 4 janvier, le Conseil d’administration de l’AMR63 « propose aux communes qui le souhaitent, de prendre une délibération en ce sens et de soutenir la commune d’Olloix financièrement et de procéder à une participation financière par nombre d’habitant ». Libre à chaque commune de décider du montant.
Après qu’un forcené ait blessé grièvement, d’un coup de chevrotine, un employé municipal pendant son temps de travail, le fonds national d’indemnisation des victimes avait indemnisé le cantonnier… avant de se retourner contre la mairie. Pour ce village de 300 habitants, la facture est impossible à régler.
L’association des maires ruraux du Puy-de-Dôme entend ainsi soulager la commune et soutenir son maire.

Sur le même sujet

Images de l'incendie à Chambod (Ain)

Près de chez vous

Les + Lus