Puy-de-Dôme : Aubert et Duval pourrait racheter le groupe aéronautique Mecachrome

 Site des Ancizes d'Aubert et Duval dans le Puy-de-Dôme. / © Nicolas Thierry/AFP
Site des Ancizes d'Aubert et Duval dans le Puy-de-Dôme. / © Nicolas Thierry/AFP

Eramet, la maison-mère d'Aubert & Duval a des vues sur le fleuron de l'aéronautique Mecachrome. Sur huit offres de rachats, une seule est française. Si la filière métallurgique Eramet était choisie cela permettrait au groupe de renforcer sa position dans l'aéronautique.

Par D.Cros et Y.Fournier-Passard

Aubert & Duval pourrait reprendre le groupe aéronautique Mecachrome. Cette société fait partie des huit repreneurs à s’être positionné pour le rachat. Le groupe minier Eramet, maison mère d'Aubert & Duval est d’ailleurs le seul candidat français à la reprise de Mecachrome.

Selon la presse nationale, les trois actionnaires majoritaires de Mecachrome auraient débuté une opération de cession, en catimini, il y a plusieurs mois déjà.

Ce fleuron industriel emploie 3.000 salariés dans le monde dont 1.800 en France, dans la région Centre-Val-de-Loire et dans les Pays de Loire. Et, il génère 400 millions d'euros de chiffres d'affaires.

Mecachrome et Aubert & Duval se connaissent bien. Ensemble, ces sociétés ont fondé une entreprise d'usinage de pièces en titane en Ariège, pour les avions Airbus. Un atout dans les négociations pour cette vente à 500 millions d'euros.

Si Mecachrome, pépite technologique, tombait dans l'escarcelle d'Aubert & Duval, cela ouvrirait de nouvelles perspectives pour le groupe auvergnat et permettrait de garder ces industries dans le giron français. Ce rachat pourrait permettre à la société des Combrailles de devenir un fournisseur privilégié pour les géants Airbus et Safran.

La vente devrait se conclure dans le courant du premier semestre 2018.

Sur le même sujet

Réactions après médaille de bronze

Près de chez vous

Les + Lus

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne