Dans le Puy-de-Dôme, le vignoble durement touché par le gel

Le vignoble auvergnat durement touché par le gel
Dans le Puy-de-Dôme, le gel a fait de gros dégâts dans les vignobles, les pertes sont consédrables. La récolte risque d'être maigre. Intervenants : Carole Boige ( Viticultrice) et Sébastien Vidal (Président des caves de Saint-Verny).  - Reportage de Stéphanie Vinot et Eric Taxil. Montage de Patricia Raclet.

En cette fin avril, les températures sont très basses la nuit depuis quelques jours. Le gel fait notamment des ravages sur les végétaux qui étaient déjà en fleurs et notamment les vignes. Les côtes d’Auvergne ont été sérieusement touchées, en moyenne 50% de la production est perdue.  

Par Virginie Cooke

En cette fin du mois d’avril, il gèle la nuit et il gèle même très fort en Auvergne. Jusqu’à -4,-6 degrés, même à basse altitude. Ce qui n’est pas sans conséquences, les vignes sont particulièrement touchées.  50% de la production serait en moyenne perdue. Des dégâts importants d’autant plus que la végétation était en avance grâce à la douceur des températures de cet hiver.

A Contournat dans le Puy-de-Dôme, Carole Boige est viticultrice. Elle constate chaque matin les dégâts causés par le gel. Pourtant ses vignes ne sont qu’à 400 mètres d’altitude.

« Normalement les bourgeons devraient être verts. Là il n’en reste que deux. Donc ça fait 80% détruit. Je n’ai jamais vu ça, on est installés depuis 2000. Quand on a des épisodes de gel, ca arrive mais c’est 10 voir 20% de bourgeons qui sont secs et ca n’impacte pas la production », explique Carole Boige. 

Carole Boige espère que de nouveaux bourgeons vont apparaitre mais la vendange sera tout de même minime. 

Dans son ensemble, les Côtes d’Auvergne qui poussent au nord et au sud de Clermont-Ferrand, ont  particulièrement souffert. « Sur la cave Saint-Verny aujourd’hui on peut dire que 50% des surfaces sont touchées, ce qui fait 50% minimum de dégâts. Il y aura quand même du vin à Saint-Verny mais en plus faible quantité » déplore Sébastien Vidal, le président des caves de Saint-Verny.

Contre le gel, il existe bien des bougies spéciales qui servent à réchauffer l'air. Elles sont très utilisées, notamment en Bourgogne, pour sauver les grands crus. Mais en Auvergne, les parcelles de vignes sont petites et dispersées, cela coûterait beaucoup trop cher.

Sur le même sujet

Festival de Montseveroux

Près de chez vous

Les + Lus