Saint-Georges-de-Mons (63) : une usine pour recycler le titane dans le secteur aéronautique

Après deux ans de travaux, l'usine EcoTitanium était inaugurée vendredi 15/09/2017 à Saint-Georges-de-Mons, dans le Puy-de-Dôme. C'est la première usine en Europe d'élaboration d'alliages de titane grâce au recyclage. / © Fabien Farge
Après deux ans de travaux, l'usine EcoTitanium était inaugurée vendredi 15/09/2017 à Saint-Georges-de-Mons, dans le Puy-de-Dôme. C'est la première usine en Europe d'élaboration d'alliages de titane grâce au recyclage. / © Fabien Farge

EcoTitanium, c'est le nom de la petite dernière du groupe Eramet. Cette usine est la première en Europe à élaborer des alliages de titane de qualité aéronautique en utilisant le recyclage. Elle était inaugurée vendredi 15/09 à Saint-Georges-de-Mons, dans le Puy-de-Dôme.

Par Sandrine Montéro

Selon le groupe Eramet, c'est une usine unique en Europe. EcoTitanium va permettre de recycler le titane de qualité aéronautique. Pour la filière, c'est l'occasion de disposer d'une nouvelle voie d'approvisionnement en matière première, indépendamment des marchés dominés par l'industrie américaine et russe.

L'unité implantée à Saint-Georges-de-Mons dans le Puy-de-Dôme, va produire des lingots d'alliage de titane à partir des copeaux et des chutes collectés chez les constructeurs et sous-traitants dans le secteur aéronautique. La production industrielle doit commencer en 2018. A plein régime, elle sera de plusieurs milliers de tonnes.

A l'initiative d'Aubert et Duval (filiale d'Eramet), ce projet de 48 millions d'euros va permettre de créer une soixantaine d'emplois hautement qualifiés et il va consolider le pôle de compétences métallurgiques de la région des Combrailles.

Un projet qui a pû voir le jour grâce à trois actionnaires : UKAD (co-entreprise d'Aubert et Duval et du groupe kazakh UKTMP International), la Caisse Régionale du Crédit Agricole et l'Etat Français dans le cadre du programme des Investissements d'avenir opéré par l'ADEME. 

Cette usine innovante s'appuie notamment sur un four à plasma, l'un des plus grands du monde. Eramet met aussi en avant un impact environnemental diminué : "la filière de recyclage d'Ecotitanium permettra d'éviter le rejet de 100 000 tonnes de dioxyde de carbone, en consommant 4 fois moins que la filière classique d'élaboration à partir de minerais", promet le groupe.

Après plus de deux ans de travaux, l'usine a été inaugurée vendredi 15/09 en présence de Benjamin Griveaux, le Secrétaire d'Etat auprès du Ministre de l'Economie et des Finances.

Saint-Georges-de-Mons (63) : une usine pour recycler le titane dans le secteur aéronautique
St Georges-de-Mons, dans le Puy-de-Dôme, est officiellement le siège d'EcoTitanium. La première usine européenne d'élaboration de titane de qualité aéronautique par recyclage. Elle a été inaugurée vendredi 15/09/2017 après plus de deux ans de travaux. Intervenants : Marc Dauzat, directeur Projet EcoTitanium ; Benjamin Griveaux, Secrétaire d’État auprès du Ministre de l’Économie et des Finances - Fabien Farge, Bruno Lebret





Sur le même sujet

Inauguration du chemin des planètes dans le Cantal, un sentier de plusieurs kilomètres

Près de chez vous

Les + Lus