Loi travail : le député du Puy-de-Dôme André Chassaigne s'oppose à un vote la veille du 14 juillet

Le député communiste du Puy-de-Dôme André Chassaigne s'insurge contre le calendrier du vote de la loi travail : le vote solennel devrait avoir lieu le 13 juillet jusqu'à tard dans la nuit ce qui empêcherait de nombreux députés de rentrer dans leurs circonscriptions et d'assister aux festivités de la fête nationale. / © BERTRAND GUAY / AFP
Le député communiste du Puy-de-Dôme André Chassaigne s'insurge contre le calendrier du vote de la loi travail : le vote solennel devrait avoir lieu le 13 juillet jusqu'à tard dans la nuit ce qui empêcherait de nombreux députés de rentrer dans leurs circonscriptions et d'assister aux festivités de la fête nationale. / © BERTRAND GUAY / AFP

Le député du Puy-de-Dôme, André Chassaigne, s’est vivement opposé à la date du vote solennel visant à réformer la loi travail par ordonnances. Ce vote devrait avoir lieu le 13 juillet au soir, ce qui empêcherait plusieurs députés d’assister aux festivités de la fête nationale. 

Par Virginie Cooke

La fête nationale est un moment important pour les députés qui ont pour habitude de retourner dans leur circonscription pour célébrer le 14 juillet. Pourtant, cette année de nombreux députés pourraient être privés de célébration. La raison ? Le vote solennel visant à réformer la loi travail par ordonnances devrait se tenir le 13 juillet au soir. Le député du Puy-de-Dôme, André Chassaigne, s’est vivement opposé à ce calendrier.

Pour exprimer son désaccord, il a demandé une suspension de séance à l’Assemblée nationale le mardi 11 juillet : « Je crois qu’il serait nécessaire que les présidents de groupe puissent avoir au moins un échange sur cette question du 14 juillet. Des échanges ont déjà eu lieu entre des députés de toutes sensibilités. Il y aura impossibilité de rentrer pour plusieurs d’entre nous dans nos circonscriptions le 14 juillet au matin. C’est une affaire sérieuse et je demande une suspension de séance pour qu’on ait un échange entre présidents de groupe."

André Chassaigne pourra assister aux célébrations du 14 juillet après-midi dans son village de Saint-Amand-Roche-Savine dans le Puy-de-Dôme. Mais il a tenu à se positionner contre ce calendrier afin d'exprimer sa solidarité envers ses collègues députés qui seront privés de 14 juillet. 

"Le gouvernement veut occulter l'importance de ce vote" 



Selon André Chassaigne, les conditions de ce vote témoignent d’une volonté de la part du gouvernement de faire passer ce projet de loi en catimini : « En faisant voter un texte d’une telle importance en pleine nuit, il y a forcément une dimension politique et une volonté d’occulter ‘l’importance et la portée du vote ». Il ajoute : « Deuxièmement ce vote est expéditif car le gouvernement veut transmettre ce texte le plus rapidement possible au Sénat pour qu’il soit voté avant l’interruption estivale ».

Alors le député de la 5ème circonscription du Puy-de-Dôme demande que les débats s’arrêtent à une heure fixe le jeudi 13 juillet  et se poursuivent ensuite le lundi 17 juillet. « Il n’y a pas d’urgence, nous sommes prêts à terminer les débats le lundi après-midi  » déclare André Chassaigne. 

Intervention d'André Chassaigne à l'Assemblée nationale le 11 juillet
Le député du Puy-de-Dôme André Chassaigne a vivement critiqué la tenue du vote solennel visant à réformer la loi travail par ordonnances. Il a demandé une suspension de séance à l'Assemblée nationale le mardi 11 juillet.  - Assemblée nationale



Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Page sortir du 13 octobre 2017

Près de chez vous

Les + Lus