Fausse alerte à l'enlèvement à Pont-de-Beauvoisin en Isère

Photo d'illustration
Photo d'illustration

La compagnie de la Tour-du-Pin en Isère a mobilisé ce jeudi 5 octobre 2017 d'importants moyens après le signalement d'un enlèvement à Pont-de-Beauvoisin. Après vérifications, les gendarmes ont pu établir qu'il s'agissait d'une fausse alerte.

Par Yann Gonon

Un mois après l'enlèvement de la petite Maëlys, l'alerte a été prise très au sérieux par les gendarmes de la compagnie de la Tour-du-Pin ce jeudi 5 octobre 2017. En fin de matinée, ils ont été alertés par un message faisant état de l'enlèvement d'une fillette aux Abrets, sur la commune de Pont-de-Beauvoisin.

Lorsque l'alerte parvient à la compagnie de la Tour-du-Pin ce jeudi en fin de matinée, l'information a de quoi inquiéter. Selon des "témoins", une jeune fille aurait été enlevée devant l'école primaire des Abrets. L'information est encore plus précise : les faits auraient été commis entre 10h20 et 11h30. Une marque de voiture et un numéro de plaque d'immatriculation sont même donnés aux gendarmes.

Aussi alertée, la compagnie de la Tour-du-Pin déploie alors d'importants moyens.

Il s'avèrera que le numéro de la plaque donné est faux. Le directeur de l'école des Abrets rassurera vite les gendarmes en confirmant qu'aucune élève ne manque à l'appel.

Selon les premières informations, la fausse alerte aurait été donnée par 3 collégiennes. Le parquet a été saisi et pourra éventuellement engager des poursuites.



Sur le même sujet

A Montluçon, rencontre entre migrants et habitants par la culture

Près de chez vous

Les + Lus