400 policiers rassemblés contre la haine anti-flics

Deux syndicats de police appellent à la mobilisation des policiers pour réclamer un coup d'arrêt à ce qu'ils nomment " la haine anti-flics". Le rassemblement a regroupé environ quatre cents policiers en civil.

Archives
Archives © France 3 Rhône-Alpes
Alliance et l'UNSA invitaient les policiers à manifester devant la préfecture à partir de 12 h 30. Les policiers protestent contre les attaques qui visent régulièrement les forces de l'ordre durant les manifestations. Le syndicat Alliance dénonce le sentiment de défiance relayé quotidiennement contre des agents fatigués qui restent mobilisés pour assurer la protection de toute la population. Hier, lors de la journée de manifestation lyonnaise, cinq policiers ont été blessés dont un pour traumatisme crânien. 
© France 3 Rhône-Alpes

De son côté, l'UNSA condamne " toutes les formes de violences et en particulier celles des groupuscules extrémistes incontrôlés qui agressent violemment les forces de l'ordre."
Les policiers manifestants ne pouvant abandonner leurs postes pour assurer la continuité de service public ne sont généralement pas très nombreux. Ils doivent prendre sur leurs repos hebdomadaires ou sur leurs congés. 

Huit Français sur dix ont une bonne opinion de la police en France.


Ce matin sur France Inter, Patrick Cohen a dévoilé le résultat d'un sondage sur les rapports entre les Français et leur police. Il ressort que plus de huit Français sur dix ont une bonne opinion de la police, révèle ce sondage Odoxa réalisé pour Le Parisien d'aujourd'hui. Céline Berthon, la secrétaire générale du syndicat national des commissaires de police (SNPC) a avoué ne pas être surprise par ce résultat : " les policiers savent que la majorité silencieuse leur porte respect et considération."
La responsable syndicale estime que ce climat de défiance dans les manifestations serait lié à " l'instrumentalisation par certaines organisations de la haine anti-flics. Et d'évoquer la CGT, notamment, pour qui c'est un moyen de se faire entendre."
Pour sa part, le spécialiste de droit et des insitutions Fabien Jobard, chercheur au CNRS, s'étonne que la police, notamment à Paris où elle est en surnombre, se soit laissée déborder lors des récentes manifestations. Pour lui, " les casseurs ne sont pas très nombreux et pas aussi bien équipés qu'on le dit en outils d'agression et de destruction." Même s'il reconnaît que la violence de certains d'entre-eux est très impressionnante. 

Résumé de la manifestation Sophie Valsecchi et Sylvie Adam :
durée de la vidéo: 02 min 05
Policiers ©France 3 Rhône-Alpes


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
police société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter