L'adolescent mort à la piscine de Gerland victime d'un arrêt cardiaque

Le 12 juillet dernier, un adolescent était décédé après avoir sauté du plongeoir de 10 mètres de haut. / © France 3 RA
Le 12 juillet dernier, un adolescent était décédé après avoir sauté du plongeoir de 10 mètres de haut. / © France 3 RA

La mort d'un adolescent le 12 juillet, noyé après un plongeon de 10 mètres, avait suscité des questionnements et donné lieu à une reconstitution. Selon Le Progrés, le jeune homme a en fait été victime d'un arrêt cardiaque.

Par Mathieu Boudet

Le 12 juillet dernier, vers 18h30, un jeune homme de 15 ans saute depuis le plus haut plongeoir de la piscine de Gerland, situé à 10 mètres de haut, et coule, inanimé. Malgré une réanimation sur place et une prise en charge à l'hopital, il décède.

Selon nos confrères du Progrés, une autopsie a révélé qu’il a été victime d’un arrêt cardiaque après avoir refait surface. L’adolescent avait l’habitude de plonger depuis le plongeoir de dix mètres, mais il souffrait d'une malformation cardiaque.
 
Dans le cadre de l’enquête en cours, confiée au commissariat du 7e arrondissement, une reconstitution a été organisée à la piscine de Gerland alors que, selon le Progrés, au moins cinq minutes se seraient écoulées entre le moment où l’adolescent a coulé et celui où il a été sorti de l’eau et a reçu les premiers soins.

Sur le même sujet

Le dernier acte du long combat d'ex-salariés lyonnais de SFR

Près de chez vous

Les + Lus