Halte fluviale de la Confluence : les raisons de ce succès lyonnais

Halte fluviale de la Confluence : les raisons du succès
En service depuis 2011, la halte fluviale de Lyon-Confluence rencontre un succès croissant. Près de 600 bateaux s'y sont amarrés la saison dernière. A 17 euros l'emplacement/jour, tous services compris, les plaisanciers adorent. Intervenants : Bérangère, touriste vosgienne - Didier, touriste vosgien - Thibault Bianchi, responsable de la Capitainerie - Carol, touriste britannique - Glenn, touriste new-zelandais. - Reportage Y. Kusy & M. Boudet

Depuis le 1er mai, date du début de saison, 240 bateaux se sont déjà amarrés aux pontons de la darse de la Confluence. La halte fluviale jouit d'une belle réputation. Les plaisanciers apprécient sa modernité et son environnement original.

Par Aude Henry

10 heures du matin, ce mercredi 12 juillet 2017. Le ballet a déjà commencé dans le petit port de la darse de la Confluence. Certains larguent les amarres, d'autres pointent leur proue vers les pontons flottants, au coeur même de Lyon et de ce quartier réinventé entre Rhône et Saône.
Depuis son ouverture en 2011, la halte fluviale de la Confluence bat chaque année des records de fréquentation.
589 bateaux l'an dernier. Déjà 240 depuis le 1er mai 2017, le début de saison.

Didier arrive de Mâcon. Il vient à peine de poser pied à terre qu'il vante les mérites de son escale lyonnaise. Cette halte à la Confluence est hyper originale, moderne. C'est la deuxième année de suite que nous nous arrêtons ici. Le port jouit d'une belle réputation, c'est un peu unique en France, argumente-t-il.

Même son de cloche sur le bateau voisin. A bord, un couple de plaisancier parle anglais. La halte fluviale de la Confluence accueille majoritairement des touristes français, mais sa réputation a franchi quelques frontières. Et pour cette Anglaise, ce qui fait la différence ici à Lyon, c'est la proximité du centre commercial. "C'est plutôt rare de pouvoir faire les boutiques dans une marina !"

Sur le quai, installé à son bureau de la capitainerie, Thibault Bianchi renseigne les nouveaux arrivants, et détaille les services disponibles.
Eau, électricité, le wifi sont fournis à chaque emplacement. Il y a les toilettes, les douches. "Il y a tout, à proximité". C'est, selon Thibault Bianchi, ce qui fait le succès de la halte fluviale de la Confluence.
Le nombre de bateaux qui font escale à Lyon augmente chaque année : près de 600 en 2016 malgré les crues de la Saône, et depuis le 1er mai dernier, 240 embarcations.

Halte fluviale de Confluence



Sur le même sujet

Allier : À la découverte d'un petit château de Versailles

Près de chez vous

Les + Lus