Élections 2017
avec

M'alerter dès que les résultats seront publiés

La justice s'intéresse à une soirée “privée” de L.Wauquiez en Chine

© AFP
© AFP

La justice s'intéresse de près au voyage de L. Wauquiez en Chine, plus précisèment à la soirée du 13 février à Shanghaï avec le comité de soutien de F. Fillon. Deux policiers se sont rendus ce jeudi au siège de la Région pour collecter des documents sur la nature de ce déplacement "privé".      

Par Philippe Bette

La justice a ouvert une enquête préliminaire pour "détournement de fonds publics" sur le voyage du président de région Auvergne-Rhône-Alpes en Chine du 12 au 17 février. Une procédure engagée sur la base d'une plainte de Stéphane Gemmami, élu d'opposition au conseil régional qui réclame des comptes sur ce déplacement. Un voyage qui présenterait selon lui un parfum de campagne politique.  Sur son blog , il évoque ainsi "Les aventures de Tartuffe au service de Francois Fillon".

Laurent Wauquiez était parti en Chine à la tête d'une importante délégation, une cinquantaine de chefs d'entreprises pour renouer des liens politiques et relancer la coopération économique. Il était notamment question de "célébrer les 30 ans de coopération avec la municipalité de Shanghaï" mais aussi  de prospecter de nouveaux marchés dans la perspective des Jeux Olympiques de 2022. Un voyage pris en charge par la région Auvergne-Rhône-Alpes et qui avait débouché sur la signature d'importants contrats.


Au soir du lundi 13 février, Laurent Wauquiez s'éclipse et quitte la délégation officielle pour une soirée "à caractère privé". Il rejoint au Sofitel de Shanghaï les militants de Francois Fillon, à l'invitation de son comité de soutien en Chine. Une publication interne des Républicains fait état de cette rencontre. On peut y lire que "près de 90 personnes ont ainsi pu échanger avec lui sur la situation nationale et sur l'élection présidentielle".Une photo de groupe immortalise même le moment .      
  
 
  

Mais l'invitation à cette soirée comporte, outre une photo de Laurent Wauquiez en médaillon, un appel de fonds explicite pour la campagne de Francois Fillon.

Pour Stephane Gemmami , il s'agit là "d'un mélange des genres préjudiciable entre l'intérêt général et les interêts partisans de la campagne du candidat Fillon". C'est le fondement même de la procédure engagée auprès du procureur de la République "sur la base de l'article 40 du code de procédure pénale"


"L. Wauquiez a participé sur son temps privé" 



Deux policiers se sont donc présentés jeudi matin au cabinet du président de la région Auvergne-Rhône-Alpes dans le cadre de cette enquête. L'information est confirmée par le cabinet de Laurent Wauquiez, où l'on s'efforce de minimiser la portée de ces investigations.

Quoi qu'il en soit, elles n'auraient en aucun cas pris la forme d'une perquisition : "On leur a remis tous les documents qu'ils réclamaient et ils ont fait des photocopies". On insiste par ailleurs sur la nature de cette soirée à Shanghaï . "Une soirée à laquelle Laurent Wauquiez a participé sur son temps privé' . Avec cette précision : "Pas un Euro de la région n'a été dépensé".

Laurent Wauquiez a annoncé le vendredi 31 mars son intention de porter plainte contre Stephane Gemmami pour "dénonciation calomnieuse". 

 Dans son "blog - notes",  Stephane Gemmami se présente comme un conseiller régional d'opposition "Cap 21/ Société civile". "L'ancien  conseiller municipal grenoblois affirme qu' "il n'est pas et ne sera pas candidat aux législatives". "Je ne suis pas partie prenante d'En Marche", affirme -t-il, mais il est néanmoins très impliqué dans le parti écologiste de Corinne Lepage,  qui a apporté son soutien à Emmanuel Macron pour l'élection présidentielle.   
          


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Clinique de l'Auzon à La Roche-Blanche (63) : le personnel toujours en grève

Près de chez vous

Les + Lus