Dés dimanche soir, Alexandre Vincendet, candidat malheureux des Républicains dans la 7ème circonscription du Rhône, s'épanchait au micro de Paul Satis. Il faisait état de nombreuses irrégularités durant le scrutin avant d'annoncer qu'il allait déposer des recours pour l'annulation du vote.

Ce contenu n'est pas compatible AMP.

Cliquez ici pour accéder au site mobile.


48 heures après, la colère du maire de Rillieux-la -Pape n'est pas retombée. Alexandre Vincendet semble bien au contraire encore plus sûr de son fait, précisant ses accusations. Il dénonce une "triche à tous les niveaux " qui justifie un  recours devant le conseil constitutionnel et une plainte au pénal.  

Alexandre Vincendet fait d'abord état d'une déclaration de soutien public à sa rivale, émanant du maire socialiste de Bron. Elle prend la forme d'un communiqué sur un papier à en tête de la mairie. Dans cette déclaration reprise sur sa page Facebook, Jean Michel Longueval prend parti pour la candidate Anissa Kheder avant le second tour : "J'appelle nos concitoyens à voter massivement pour la candidate de la République en marche (...) Je la connais bien: c'est une brondillante qui a participé à la vie municipale".

Copie écran de la page Facebook de Jean Michel Longueval


Pour le maire de Rillieux-la-Pape, il s'agit là d' "une mobilisation illégale des moyens publics en faveur d'un candidat", à des fins électoralistes, qui contrevient au code électoral.
     
Article L 52-8 du Code électoral : "Les personnes morales, à l'exception des partis ou groupements politiques, ne peuvent participer au financement de la campagne électorale d'un candidat, ni en lui consentant des dons sous quelque forme que ce soit, ni en lui fournissant des biens, services ou autres avantages directs ou indirects à des prix inférieurs à ceux qui sont habituellement pratiqués."

Alexandre Vincendet n'est d'ailleurs pas le seul à s'être ému de cet affichage, comme en attestent plusieurs tweets sur les réseaux sociaux :   
 

Ce contenu n'est pas compatible AMP.

Cliquez ici pour accéder au site mobile.

 

Ce contenu n'est pas compatible AMP.

Cliquez ici pour accéder au site mobile.

Depuis, la déclaration incriminée a disparu de la page Facebook du maire de Bron . Mais Alexandre Vincendet a adressé aujourd'hui au procureur de la République de Lyon une plainte en bonne et dûe forme "pour des faits qui ont porté atteinte à la sincérité du scrutin" et qui justifient, selon lui, "d'une qualification pénale".

Le maire de Rillieux a aussi l'intention d'introduire un recours devant le conseil constitutionnel pour des anomalies constatées pendant le second tour dans des bureaux de vote de Bron et de Vaulx-en-Velin. Certaines feuilles d'émargement portent en effet la signature d'électeurs qui auraient dû voter à l'étranger. Des manipulations qui seraient authentifiées par des documents et des assesseurs dignes de foi.        

Reste à savoir si la justice donnera suite aux accusations d'Alexandre Vincendet. A la mairie de Bron, on a décidé de ne faire aucun commentaire.