Lyon - Des chaussures personnalisées, c'est le pied !

Des souliers fabriqués notamment dans la Drôme / © DR - Dessine-moi un soulier
Des souliers fabriqués notamment dans la Drôme / © DR - Dessine-moi un soulier

Autrefois réservée au luxe, la "personnalisation" se démocratise... De l'ours en peluche au t-shirt, en passant par son téléphone, sa voiture ou ses chaussures. Zoom sur une tendance lourde avec l'exemple de "Dessine-moi un soulier" qui a installé un showroom Passage Thiaffait à Lyon, l'an dernier.

Par Dolores Mazzola

Maroquinerie, vêtements, parfumerie et cosmétiques... les grandes marques du luxe - mais aussi le secteur automobile - ont compris très tôt l'intérêt de la personnalisation pour tisser des liens privilégiés avec leur clientèle. Aujourd'hui, les marques sont de plus en plus nombreuses à répondre à ce désir de différenciation, en proposant notamment au consommateur un rôle actif dans la création des produits. Une tendance accentuée par le développement des nouvelles technologies (Internet et impression 3D). Ainsi, le client peut trouver exactement ce qu'il recherche, dans les limites des options proposées par l'entreprise...  Illustration avec "Dessine-moi un soulier". 
 

Fantaisie et combinaisons à l’infini...

Décues par les chaussures proposées dans les magasins classiques, un site internet existe pour réaliser le soulier de ses rêves.  Dessine-moi un soulier , c’est un site internet et aussi un show-room installé passage Thiaffait, dans le 1er arrondissement de Lyon, depuis octobre 2016. L'entreprise a vu le jour en  2011 et s’est déjà fait une belle réputation auprès des "shoes addicts" de la capitale. La petite entreprise propose aux femmes de personnaliser leurs chaussures. Pourquoi avoir ouvert un showroom à Lyon ? "On s’est aperçu que nous avions beaucoup de clientes qui venaient de la région lyonnaise," explique Juliette créatrice de Dessine-moi un soulier. "Après la région parisienne, c’est la deuxième région où nous vendons le plus, il y avait une grosse demande," précise-t-elle. D'autres boutiques et showrooms pourraient voir prochainement le jour en France.

Comment ça marche ? On choisit sa chaussure parmi une dizaine de modèles différents: ballerine, bottine, low boot, richelieu, salomé ou encore escarpin. A partir de ces différents types de souliers, la modeuse peut choisir son cuir ou sa matière (lisse, vernis, velours, imprimé, pailleté, poulain…etc), les couleurs de la chaussure, la hauteur et la forme du talon (de 6 à 12 centimètres) et ajouter à des accessoires (brides, nœuds). Des souliers classiques et sobres, des modèles qui frisent l’extravagance, des souliers sages ou des chaussures qui auront un petit air rétro. Tout est possible. Le truc en plus : le conseil sur le site et en showroom pour ne pas faire de faute de goût. Difficile de croiser deux modèles identiques, m'explique-t-on au showroom de Lyon. "Dessine-moi un soulier" reprend le concept du site australien Shoes of Prey
Dessine-moi un soulier / © DR
Dessine-moi un soulier / © DR

La formule de personnalisation plaît : la petite entreprise se prépare à franchir la barre de la 10 000ème paire de souliers. Elle est même devenue une référence pour les chaussures de mariées.


Le "Made in France" et Romans/Isère à l’honneur 

Les possibilités de combinaison sont donc infinies… plusieurs milliers ! Place à la fantaisie. La personnalisation a le vent en poupe avec des consommatrices qui misent de plus en plus sur le Made in France. La petite marque née à Paris voilà six ans fait venir ses cuirs et peaux d’Italie ou d’Espagne. Les souliers sont entièrement coupés, cousus et assemblés dans l’Hexagone. A Paris et à Romans/Isère, dans la Drôme, ancienne capitale de la chaussure de luxe française. Pour l’assemblage, la petite marque fashion a fait appel à des artisans au savoir-faire rare: d’anciens ouvriers des chausseurs Jourdan et Kélian qui travaillent aujourd’hui chez le Soulier Français. Après l'assemblage, place au contrôle qualité. Les souliers font un retour dans les ateliers parisiens pour un ultime passage en revue. C’est le temps d’un examen scrupuleux avant livraison à la cliente. Du soin, du made in France et du fait main : autant d’arguments pour expliquer le prix de ces souliers vendus entre 200 et 350 euros, en fonction du modèle et de l’ajout d’accessoires.

Attention, pour les impatientes : 5 à 7 semaines sont nécessaires entre la commande et la livraison. Patience. Cerise sur le gâteau : c’est satisfaite ou remboursée !

www.dessinemoiunsoulier.com


Sur le même sujet

Anthony Lopes affiche sa confiance envers B. Genesio

Près de chez vous

Les + Lus