Lyon: le groupe informatique canadien CGI va créer 250 emplois dans son nouveau centre d'excellence

© Jeff Pachoud /AFP
© Jeff Pachoud /AFP

Le groupe informatique canadien CGI  projette d'embaucher d'ici deux ans 250 personnes dans le nouveau centre d'excellence qu'il vient d'inaugurer à Lyon. Cette entreprise est le 5ème founisseur modial de services informatiques selon Serge Godin, son fondateur.   

Par (AFP) PhB

Le groupe informatique canadien CGI a inauguré mardi à Lyon son centre d'excellence mondial dédié à la numérisation de la chaîne d'approvisionnement des entreprises, avec 250 embauches à la clef dans les deux ans.

"La priorité de plus de 90% des dirigeants que nous avons interrogés est de numériser leur organisation, et en particulier leur chaîne d'approvisionnement", a souligné lors de la cérémonie Serge Godin, fondateur et président exécutif du conseil du cinquième fournisseur mondial de services informatiques.

M. Godin, un Québécois qui met un point d'honneur à utiliser l'expression française "chaîne d'approvisionnement" plutôt que l'anglo-saxonne "supply chain" largement usitée en France, a fondé CGI il ya 41 ans. Depuis le groupe a doublé de taille tous les trois ou quatre ans pour atteindre un chiffre d'affaires de 7,3 milliards d'euros en 2016.

Lyon en concurrence avec Stuttgart et les USA


"L'objectif est de doubler de nouveau les ventes dans les cinq ans", a indiqué Stéphan Leblanc, vice-président pour l'industrie et la distribution. Dans ce cadre, "la France est un pays qui va voir des investissements assez majeurs". Au sein des entreprises, les technologies développée par CGI à Lyon permettront de numériser toutes les fonctions allant de la fabrication au service après-vente, en facilitant les échanges d'informations, tant en interne qu'avec les partenaires extérieurs.

Lyon, où CGI emploie déjà 950 personnes, était en compétition au sein du groupe avec Stuttgart et la côte Ouest des Etats-Unis pour accueillir cette implantation, représentant un investissement de 5,5 millions d'euros.

"L'association d'un savoir industriel, d'implantations logistiques et de la maîtrise des nouvelles technologies a constitué le cocktail gagnant" en faveur de Lyon,a expliqué à la presse Michel Bénaut, un des responsables locaux de l'entreprise.

Sur le même sujet

Affaires de pédophilie : le témoignage de Sylvie Cozzolino

Près de chez vous

Les + Lus