Lyon : le Modem Rhône présentera des candidats contre “la République en Marche”

© Lionel Bonaventure/ AFP
© Lionel Bonaventure/ AFP

Le Modem Rhône a décidé de présenter ses propres candidats dans au moins deux des arrondissements de Lyon en réponse aux investitures présentées par "La République en marche". Il estime que Gérard Collomb a cédé "par faiblesse aux pressions du PS" pour imposer ses propres candidats.          

Par Philippe Bette

Le Modem  Rhône avait vivement réagi jeudi à l'officialisation des investitures de la "République en marche" dans l'agglomération lyonnaise. Il s'estimait "floué" dans les choix d'hommes alors que des engagements avaient été pris pour "une véritable alternance, un vrai changement des pratiques et des orientations" dans le cadre de l'accord conclu entre Emmanuel Macron et Francois Bayrou.

Après s'être réuni en comité politique dimanche, le Modem Rhône décide aujourd'hui d' une nouvelle stratégie pour les législatives. Elle consiste à soutenir  les candidats de la "République en marche"dans certains arrondissements de Lyon, mais à proposer ses propres militants là où il estime que les arbitrages politiques ne correspondent pas à ses propres exigences.

Ainsi, le Modem s'apprête à présenter "une candidature de la majorité présidentielle, alternative à la République en marche" dans la 2ème et la 7 ème circonscription du Rhône et réserve encore sa réponse sur la 13ème circonscription. Des discussions avec la candidate d'en Marche Danielle Cazarian et le candidat divers droite Daniel Valero dévraient décider de son futur positionnement. Partout ailleurs, le Modem soutiendra la candidature officielle d' "En marche.

Enfin le Modem annonce qu'il se place en retrait de la campagne dans la 3ème circonscription, là ou "la République en marche" a désigné le député socialiste Jean-Louis Touraine pour le représenter. Une forme de désaveu. Jean-Louis Touraine, 71 ans, longtemps premier adjoint au maire de Lyon, convoite un troisième mandat.          

Francois -Xavier Pénicaud, Président du Modem Rhône et coordinateur régional Modem pour Auvergne-Rhône-Alpes se veut plus précis encore. Il estime que Gérard Collomb se trouve derrière les arbitrages qui ont été rendus par 'La République en marche": "ça fait 2 mois que Gérard Collomb repousse tout temps de concertation avec nous. Il s'est laissé aller par faiblesse à accepter les pressions du PS dans un reflexe corporatiste sur l'agglomération".

Le Modem Rhône laisse néanmoins la porte ouverte à un accord de dernière minute, estimant qu'' "une démarche de rassemblement, dans toutes les circonscriptions, est encore possible". Un arrangement fort peu probable à ce stade, à quelques jours de la clôture du dépot des candidatures pour les législatives.        

      








             

A lire aussi

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS LEGISLATIVES 2017 SUR FRANCE INFO

Images de l'incendie à Chambod (Ain)

Près de chez vous

Les + Lus