Le maire de Givors démissionne et fait appel de sa condamnation

© Max PPP
© Max PPP

Le maire communiste de Givors Martial Passi a annoncé mardi soir qu'il démissionnait de ses fonctions après sa condamnation à 6 mois de prison avec sursis pour "prise illégale d'interêts". Il a fait appel de cette décision mais reste conseiller municipal.   

Par Philippe Bette

Martial Passi a donc choisi de se mettre en retrait de la mairie de Givors et de la métropole de Lyon pour mieux assurer sa défense. Il a  été condamné jeudi 6 juillet par le tribunal correctionnel de Lyon à six mois de prison avec sursis, 10 000 euros d'amende et trois ans d'inégibilité pour "prise illégale d'intérêts". Il a décidé de faire appel de cette décision..

Il a annoncé mardi soir qu'il quittait ses fonctions de maire de Givors aprés avoir renoncé en début de semaine à se repésenter au sein de l' éxécutif de la Métropole de Lyon. Il y occupait le poste de vice-président de la Métropole chargé des modes doux.  Martial Passi reste néanmoins conseiller municipal de Givors. C'est Christiane Charnay, sa première adjointe, qui assurera l'intérim jusqu' aux prochaines élections après un vote du conseil municipal en septembre .

"Une décision inacceptable" 

Le maire communiste de Givors a été condamné pour avoir promu sa propre soeur Muriel Goux au poste de directrice générale des services de la maire de Givors. Une procédure expéditive après que son prédecesseur ait été remercié. Muriel Goux était jusque là sa directrice de cabinet et le cumul des deux fonctions était contraire à la loi.

Dans un courrier adressé à la population le 13 juillet, le maire fait état d' "une décision inacceptable (...) Le nouveau projet de loi de moralisation de la vie publique ne prévoit aucunement de condamner les liens de parenté frère-soeur dans la fonction publique. Aucun texte, ni aucune loi n'interdit ce type de situation , explique -t-il.  

Le tribunal a néanmoins jugé que la procédure de recrutement était entachée de graves irrégularités qui justifiaient une condamnation et une peine d'inéligibilité.

Sa soeur Muriel Goux , accusée de recel de prise illégale d'intérêt, a été condamnée, elle, à 4 mois de prison avec sursis, 5000 euros d'amende .Elle est par ailleurs interdite de fonction publique penant 18 mois. Elle a quitté ses fonctions à la mairie de Givors au soir du jugement, dès le 6 juillet.

L'association de défense des contribuables de Givors qui avait en son temps dénoncé les agissements du maire auprès du procureur de la République et porté plainte en février 2015 se réjouit de cette épilogue :"  Enfin la justice est rendue. Elle a montré que la gestion de la mairie pose de graves problèmes, c'est le moins qu'on puisse dire. Il était bien nécessaire d'assainir la situation"   
            
  



   

Sur le même sujet

Le VTT alpin aux Deux-Alpes

Près de chez vous

Les + Lus