Tunnel de Fourvière à Lyon : la confession du chauffeur du convoi exceptionnel

Le bras de la pelleteuse a également endommagé la gaine d'évacuation du tunnel. Les réparations seront compliquées.
Le bras de la pelleteuse a également endommagé la gaine d'évacuation du tunnel. Les réparations seront compliquées.

"C'est entièrement de ma faute. Je n'ai pas suffisamment rabattu le bras de la pelleteuse. Je n'ai pas consulté l'itinéraire. Je n'ai pas la qualification pour conduire un convoi exceptionnel". Confession du chauffeur qui a endommagé le tunnel de Fourvière, à Lyon, entrainant sa fermeture jeudi.

Par Aude Henry

L'homme est employé par une entreprise du Nord-Isère. Et il s'expliquera devant le tribunal le 15 janvier prochain. Ce lundi matin, il a toutefois accepté une conversation avec l'une de nos équipes de reportage. Une conversation, sous forme de confession.

Je reconnais que c'est de ma faute, c'est de ma responsabilité.

Le chauffeur reconnait aisément ses fautes. Jeudi matin, lorsqu'il prend la route avec son camion qui tracte une pelleteuse, il va en commettre trois. Trois fautes graves.

La première, c'est qu'il n'aurait jamais du prendre le volant de ce convoi exceptionnel. Il n'en a pas la qualification.

Seconde faute : le chauffeur avoue ne pas avoir consulté l'itinéraire que la DREAL ( la Direction Régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement) fournit pour ce genre de transport et de convoi exceptionnel dans la Métropole de Lyon.

Enfin, troisière erreur : le chauffeur reconnait également qu'il n'a pas suffisamment rabattu le bras de la pelleteuse. Une fois engagé dans le tube nord-sud du Tunnel sous Fourvière, le convoi va parcourir une centaine de mètres. La grue va finir encastrée dans la voûte. La circulation est interrompue. Et le tunnel fermé à la circulation pour près d'une semaine, dans le sens Paris-Marseille.

Réouverture du tunnel annoncée pour mercredi soir, 20h au plus tard

Ce lundi matin, les autorités étaient réunies à Lyon, en Préfecture pour décider de la réouverture du tube nord-sud, du tunnel sous Fourvière, fermé à la circulation depuis l'accident. Ce devrait être chose faite d'ici mercredi soir. Mais seuls les véhicules légers, dont la hauteur ne dépasse pas les 3m50, pourront de nouveau emprunter le tunnel.
D'ici là, des travaux de mise en sécurité et d'étayage du plafond du tube endommagé sont engagés.


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Mélenchon à Grenoble

Près de chez vous

Les + Lus