Dans les Alpes, les refuges de montagne ouvrent pour le “ski de printemps”

Le refuge du Fond des Fours sous la neige, dans le parc de la Vanoise.  / © Dominique Semet / France 3 Alpes
Le refuge du Fond des Fours sous la neige, dans le parc de la Vanoise. / © Dominique Semet / France 3 Alpes

Les uns après les autres, les refuges de montagne des Alpes ouvrent pour ce qu'on appelle le ski de printemps. Pour les professionnels ou les amateurs de glisse, c'est l'occasion de programmer de beaux séjours en montagne. Direction le petit refuge du Fond des Fours, dans le parc de la Vanoise. 

Par Alice Robinet / Françoise Guais

Depuis le parking 07 ou celui des Clochetons, à Val d'Isère, il faut compter 2 h 30 en ski de rando pour rejoindre le refuge du Fond des Fours, à plus de 2537 mètres d'altitude. 

Installé en plein parc de la Vanoise, ce refuge n'est pas accessible en voiture. Depuis quelques jours, la saison du "ski de printemps" est ouverte. Sous cette dénomination se cache le ski de rando, qui, traditionnellement, se pratique à la fin de l'hiver. Même si aujourd'hui, les adeptes de cette discipline sortent dès les premières neiges. 

Jusqu'à 3 mètres de neige à pelleter 


En ce mois de mars, Claire Lanari, l'hôtesse des lieux, accueille de nouveau les sportifs. À son arrivée, une quinzaine de jours auparavant, elle a dû manier la pelle pour chasser la poudreuse. "Pour réouvrir l'eau, on a pelleté bien trois mètres de neige par endroits" explique-t-elle. 

Ouverture du refuge du Fond des Fours en Savoie
Intervenants : Claire Lanari, gardienne du refuge du Fond des Fours ; Jean, skieur d'Anvers (Belgique) ; Philippe, moniteur de ski de Val d'Isère Equipe : GUAIS Françoise, SEMET Dominique, VILLATTE Sophie - France 3 Alpes

Quand la pelle est au repos, c'est le temps des fourneaux. À midi, les premiers randonneurs arrivent. Certains s'arrêtent pour manger, d'autre pour faire une petite pause, et apprécier la nature environnante. D'autres choissisent aussi d'y dormir, "pour partir tôt le matin et faire des itinéraires où on trouvera une bonne qualité de neige à la descente", comme le détaille Philippe, moniteur de ski. 

Le cadre nous apaise, nous réconforte et nous apporte beaucoup de bonheur

Cette vie au refuge, Claire la partage avec Bastien, son petit bout d'chou de 13 mois, et le concours de Jean-Baptiste, son aide-gardien. Une vie bien remplie qu'elle n'échangerait pour rien au monde. "On est beaucoup sollicités, mais le cadre nous apaise, nous réconforte et nous apporte beaucoup de bonheur", sourit-t-elle. 

Comme le refuge du Fond des Fours, la plupart des hébergement d'altitude des Alpes sont ouverts jusqu'à début mai.


Sur le même sujet

Menace de fermeture de la librairie Chemain à Voiron

Près de chez vous

Les + Lus