A Chambéry, l'ancienne usine Rubanox vibre au son électro

Samedi 18 février 2017, à Chambéry, l'ancienne usine d'aluminium Rubanox s'est transformée en dancefloor géant le temps d'une nuit festive. Près de 1500 personnes sont venues écouter le musicien Thylacine et découvrir d'autres surprises artistiques dans cet incroyable décor industriel.

Par Cyrielle Cabot

Rubanox, à Chambéry, en Savoie, c'est une hall de 4000 m2 fait de béton et de verre qui résiste, au coeur de la zone industrielle du grand Verger. Pendant un siècle, jusqu'en 2010, il a abrité le travail de l'aluminium.

En octobre dernier, ce hall industriel a retrouvé une nouvelle vie. La Maison de l'Architecture de Savoie a organisé une première fête en présence d'anciens salariés.

Mitonnée par l'Espace Malraux, une seconde nuit artistique s'est ouverte samedi 18 février 2017 avec deux drôles de zigotos : les artistes Sébastien Barrier et Greg Gilg. Ils ont rendu un hommage très décalé au poète breton Georges Perros devant un public frigorifié. Pour se réchauffer, rien de tel qu'un bain chaud dans un des hot pots, des bassins à 44 degrés.

Ecouter Thylacine dnas un bain à 44°C

Mais la star de la soirée, c'était un musicien phare de la nouvelle scène électro française, Thylacine. Il y a présentait son nouvel album,Transsiberian, composé dans le train mythique entre Moscou et Vladivostok. Une invitation au voyage qui a transcendé le public surtout dans un tel décor.

Une nuit à Rubanox #chambery #reportage #nofilter #rubanox

Une publication partagée par France 3 Alpes (@france3alpes) le


Voir le reportage de Damien Borelly, Maxime Quemener et Sophie Villatte.

A Chambéry, l'ancienne usine Rubanox vibre au son électro
Christian Patey, président Maison de l'Architecture de Savoie Michaël Martin et Annabelle Niela Teja  - Damien Borelly, Maxime Quemener et Sophie Villatte

 

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Zest "fabrique" de l'eau

Près de chez vous

Les + Lus