A Chambéry, l'association des jardins familiaux de La Cassine veut récupérer sa terre

C'était il y a tout juste un an. Le 3 février 2015, les jardins familiaux de La Cassine, à Chambéry, étaient détruits. Près de 10.000m² de terres cultivées par plus de soixante familles.

© France 3 Alpes
Reportage vidéo. Les défenseurs des jardins familiaux restent déterminés. Ils n'ont jamais abandonné l'idée de voir renaître leurs cultures et veulent à tout prix sauver une parcelle de 9.400 mètres carrés.

Mais dans ce secteur, non loin de la gare, la sortie de terre d'un quartier d'affaires a souvent été évoquée. Même si pour justifier la destruction de ces jardins, Chambéry métropole a toujours parlé d'une opération de dépollution des sols. Du maïs a ainsi été planté pour capter des polluants comme le plomb. L'association "Jardinons la ville-73" dénonce à présent un faux prétexte, pointant du doigt le manque de concertation autour de l'avenir site. La solution qui leur est aujourd'hui proposée, -un terrain de remplacement deux fois plus petit et dans un autre quartier-, ne passe pas. Eux, ce qu'ils veulent c'est cultiver à La Cassine!

Reportage de Xavier Schmitt & Yves Marie Glo
durée de la vidéo: 01 min 55
Polémique autour de La Cassine à Chambéry

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
polémique société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter