Élections 2017
avec

Rechercher un résultat

Élections législatives en Savoie : Bernadette Laclais se présente sans étiquette

La députée Bernadette Laclais photographiée à Paris en décembre 2015 au siège du Medef. / © MAXPPP / Aurelien Morissard / IP3
La députée Bernadette Laclais photographiée à Paris en décembre 2015 au siège du Medef. / © MAXPPP / Aurelien Morissard / IP3

La député sortante de la quatrième circonscription de la Savoie ne se présentera ni sous l'étiquette du PS, ni pour "En Marche !" qui lui a préféré le MoDem Patrick Mignola.

Par France 3 avec communiqué

Bernadette Laclais, députée de la quatrième circonscription de la Savoie, a annoncé ce mardi 16 mai dans un communiqué qu'elle se présenterait sans étiquette aux élections législatives à venir.

La femme politique, ex-maire de Chambéry (2007-2014) et entrée en 2012 à l'Assemblée nationale est toujours membre du Parti Socialiste. Elle avait pris depuis plusieurs mois position en faveur d'Emmanuel Macron.

De ce fait, elle était pressentie comme la probable candidate d'En Marche ! dans la quatrième circonscription savoyarde.

Le choc a été rude, vendredi 12 mai, lorsque la liste officielle des candidats d'En Marche ! a affiché le nom de Patrick Mignola, maire (MoDem) de La Ravoire (Savoie) et vice-président du conseil régional dans la majorité de Laurent Wauquiez.


Dans son communiqué, Bernadette Laclais évoque les messages de soutien qu'elle a reçus, "qui s’accompagnent d’une totale incompréhension face à une décision perçue comme une manœuvre d'appareils politiques imposée depuis Paris".

Je confirme naturellement ma candidature dans la 4ème circonscription.


"Je n’ai pas sollicité - ni a fortiori obtenu - d’autre investiture que celle que m’annonçaient jusqu’à la semaine dernière des dirigeants du Mouvement "En Marche" reconnaît la députée sortante qui, sans rancune, assure vouloir porter le projet de la majorité présidentielle.

"Considérant comme impératif pour nos concitoyens et pour la France le succès de ce quinquennat, mon engagement ne peut que s’inscrire dans la majorité présidentielle et je confirme naturellement ma candidature dans la 4ème circonscription."

Quitte, donc, à affronter un candidat adoubé par le parti du président de la République.

Sur le même sujet

SUIVEZ L'ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE 2017 SUR FRANCE INFO

Haute-Loire : Exercice des pompiers en milieu périlleux

Près de chez vous

Les + Lus