Pierra Menta 2017. Portrait de François d’Haene, grand maître de l’ultra trail

© MARTIN BUREAU / AFP
© MARTIN BUREAU / AFP

Il produit une dizaine de milliers de bouteilles de beaujolais par an et court en montagne à coups de records. François d'Haene est l'un des grands maîtres de l'ultra trail, pour qui tout est possible. Du 8 au 11 mars, il participe à la Pierra Menta à Arêches-Beaufort en Savoie. Sa 8è participation.

Par France 3 Alpes avec AFP

Depuis mercredi, il parcourt la montagne dans le Beaufortin dans le cadre de la Pierra Menta, course prestigieuse de ski alpinisme en duo à Arêches-Beaufort (Savoie).

La 32e édition de cette course, disputée en quatre étapes, a débuté mercredi et s'achèvera samedi.



François d'Haene y participe depuis 8 ans avec son beau-frère Alexis Traub.



"Pour moi c'est l'événement référent et majeur dans le monde du ski alpinisme et ça se passe dans les montagnes que j'affectionne particulièrement. C'est un massif sur lequel je m'entraîne régulièrement".

François d'Haene, c'est un « Ch’ti » qui a grandi au pied des montagnes dans la région de Chambéry, un demi-fondeur qui s'est aventuré dans les massifs quand il avait 15 ans.

Un palmarès éloquent


A seulement 31 ans François d’Haene est déjà :

Double vainqueur de l'Ultra-Trail du Mont-Blanc (UTMB) - record à la clé (167 km en 20 h 11 min 44) -,
Triple vainqueur du Grand Raid de la Réunion,
Détenteur depuis juin 2016 du record de la traversée du GR 20 (180 km en 31 h 6 min).


"On peut tout faire. Enfin j'espère ! J'ai fait 10 ans d'athlétisme, ensuite 10 ans de trail pour arriver à me connaître et pour me lancer sur un défi comme le GR 20. Il n'y a pas de limite pour moi mais il faut se donner le temps", explique ce performeur.

Fou d’altitude et bon vivant !


Kiné de formation, François est un fou d'altitude qui a gardé intact ce plaisir d'enfant de voir la neige.

"J'adore évoluer en montagne, j'aime crapahuter, sortir des sentiers battus. Il faut qu'il y ait de la montagne, du massif, qu'une montagne en cache une autre, qu'il y ait cette notion d'aventure. Une recherche permanente de tenter des choses impossibles ».

Il est aussi un amoureux des bonnes choses. Et notamment du vin. Il produit du vin rouge et quelques bouteilles de rosé avec sa femme Carline dans le Domaine du Germain à Saint-Julien (Rhône).

"Le vin est indispensable pour la santé !", lance-t-il joyeusement. "L'échange autour du vin est fabuleux. C'est une notion de plaisir dans les 2 cas, les papilles et la découverte en courant. Et à l'international ça passe bien, être Français, courir et faire du vin est un concept qui marche bien!"

François d'Haene participera d'ailleurs bientôt à une course d'ultra trail en Chine, histoire de conjuguer ses deux activités. Avant d'aller faire découvrir fin juin en sac à dos les Dolomites à ses enfants. Sans courir. Ou presque.


A lire aussi

Sur le même sujet

Sondage présidentiel Cevipof mars 2017

Près de chez vous

Les + Lus