La caravane contre les “Grands Projets Inutiles” est passée par la Maurienne

1.300 kilomètres à vélo contre les "Grands Projets Inutiles". La caravane est partie, ce lundi 4 juillet, du Val de Suse, en Italie. Elle rejoindra le Forum des opposants à Bayonne, le 14 juillet. Ces jours-ci, elle traverse les Alpes et notamment la Maurienne, lieu de passage du futur Lyon-Turin.

Par Jean-Christophe Pain

"E un, e due, e tre: a sara dura!!!" Comprenez, "ça va barder!". C'est le cri de ralliement de ces cyclistes militants. En tête du peloton, Guido, et ses amis "No Tav", venus du Val de Suse. Eux se battent contre le chantier du Lyon-Turin à grande vitesse. 

Le vélo, un moyen pour se rencontrer... à basse vitesse. Premier ravitaillement en France sur la commune de Villarodin-Bourget, où le maire est là pour accueillir cette caravane contre les "Grand Projets Inutiles". Sa commune est un point stratégique sur le parcours: une descenderie, autrement dit une galerie d'accès au chantier du Lyon-Turin, y a déjà été creusée. Des sources auraient souffert depuis.

Reportage Nathalie Rapuc, Franck Ceroni et Azedine Kebabti
La caravane contre les "Grands Projets Inutiles"
Intervenants: Gilles Margueron, maire de Villarodin-Bourget (S.E); Marc Pascal, opposant au Lyon-Turin

L'objectif de ce Tour de France alternatif, c'est de faire prendre conscience au plus grand nombre les répercussions que peuvent avoir de grands projets d'aménagement. Qualifiés d'inutiles par ces cyclistes-caravaniers. 

Mardi 5 juillet, la caravane ira de Chapareillan à Grenoble. Cette fois, la cible c'est le projet de Center Parcs dans les Chambaran. Chaque midi et chaque soir des cyclistes locaux partagent quelques kilomètres, un pique-nique, avec les militants. Au total, ils franchiront 11 étapes, 1.300 kilomètres, et participeront à 30 rendez-vous avec des collectifs ou associations dites citoyennes, tout au long du parcours.

Sur le même sujet

Haute-Loire : La grogne des éleveurs contre les loups

Près de chez vous

Les + Lus