En Savoie, fin des travaux dans le tunnel du chat

© Jérôme Ducrot
© Jérôme Ducrot

Après 3 ans d’importants travaux de mise aux normes, le tunnel du chat va rouvrir le 18 novembre à la circulation. Ce mardi 14 novembre 2017, une cérémonie marquant la fin de ce vaste chantier a eu lieu en présence des élus locaux.

Par Aurélie Massait

Fermé à la circulation depuis avril 2017, le tunnel du chat qui relie le bassin chambérien et l'avant-pays savoyard rouvrira samedi 18 novembre à la circulation.

Le vaste chantier engagé il y a 3 ans pour mettre au norme cet ouvrage construit en 1932 est en effet terminé annonce le Conseil départemental de la Savoie à l'initiative de ces travaux. Tout a été revu pour répondre aux exigences actuelles en matière de sécurité.



Répondre aux exigences réglementaires


Dans le tunnel lui-même, les trottoirs latéraux ont été agrandis et des caméras ainsi que des capteurs installés pour permettre la détection automatique d’incidents.

Les anciennes tôles de voûte ont été remplacées et la chaussée refaite avec un revêtement plus clair afin d'améliorer la visibilité dans le tunnel et de permettre des économies d'énergie.

Plus clair, le revêtement offre une meilleure visibilité et permet d'économiser de l'énergie. / © Jérôme Ducrot
Plus clair, le revêtement offre une meilleure visibilité et permet d'économiser de l'énergie. / © Jérôme Ducrot

Mais ce n'est pas tout, 14 niches de sécurité ont également été créées soit une tous les 100 m, toutes équipées d’extincteurs et d’un poste d’appel d’urgence.

Enfin, tout le système de ventilation a été modernisé.


Des aménagements réalisés afin de répondre aux exigences fixées par la circulaire interministérielle du 25 août 2000. Un cadre légal, instauré suite à la catastrophe du tunnel du Mont-Blanc en 1999 qui avait fait 39 morts.

Construction d'une galerie parallèle


Entre 2015 et novembre 2017, une galerie parallèle a aussi été construite et équipée des toutes dernières technologies : éclairage progressif détectant le passage des piétons et cyclistes,  câble rayonnant pour permettre aux secours de communiquer par radio entre autres.

Distante d’environ 30 mètres du tunnel routier, la galerie a été creusée avec, au fur et à mesure de l’avancement, des rameaux de communication tous les 300 mètres.

14 conduits de désenfumage relient également les deux ouvrages et permettent d’extraire et d’évacuer, via la gaine de la galerie, les fumées en cas d’incendie dans le tunnel routier.

Un nouvel itinéraire pour les promeneurs et les cyclistes


Outre la création d’un nouvel itinéraire modes doux via la galerie de sécurité, des aménagements côté Bourdeau permettent de renforcer l’attractivité du site pour les promeneurs et cyclistes.

Pour les randonneurs, le sentier menant au col du Chat a été rétabli de manière définitive, en l’éloignant de la circulation routière.

Pour les cyclistes, une bande cyclable est aménagée dans le sens montant depuis le giratoire de Bourdeau sur la RD1504 et permet de relier la nouvelle galerie.

L'entrée de la piste cyclable. / © Jérôme Ducrot
L'entrée de la piste cyclable. / © Jérôme Ducrot

Le coût global de l’opération entièrement financée par le Département de la Savoie s’élève à 57 millions d’euros : 46 M pour les travaux de mise aux normes (galerie et tunnel) et 11 M pour les études, les travaux préparatoires et les aménagements complémentaires.


Voir le reportage de Jérôme Ducrot et Frédéric Pasquette


Intervenants :
Hervé Gaymard, président du Conseil départemental de la Savoie, Marie-Rose Dlouhy, adjointe au maire de Yenne, Luc Berthoud, vice-président de Chambéry Métropole





A lire aussi

Sur le même sujet

Intervenants

Près de chez vous

Les + Lus

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne