Sur les traces d'Hannibal dans le massif du Mont-Cenis

Partez à la poursuite du célèbre général carthaginois. Hannibal aurait franchi les Alpes à dos d'éléphant quelque part près de Bramans. Un sentier vous permet de chercher son itinéraire et même de bivouaquer là il aurait établi son campement !

Par Jean-Christophe Pain


En 218 avant JC, le général carthaginois Hannibal traverse les Alpes, à dos d'éléphant. Il vient d'Espagne et se dirige vers Rome, à travers la Gaule cisalpine méridionale. Si l'on en croit les partisans de l'itinéraire mauriennais, Hannibal, ses 40 000 hommes et ses 37 éléphants passent par Bramans, et franchit la frontière au Col Clapier, à 2477 mètres d'altitude. Dix jours d'approche, neuf jours de montée au milieu de tribus hostiles, deux jours de regroupement au col et quatre jours de descente en se taillant un chemin dans le versant, pour parvenir enfin dans la plaine du Pô.


Un jeu de piste interactif 

Vous pouvez désormais vous aussi vous lancer sur les traces du célèbre général carthaginois, en suivant le sentier qui part de Bramans en Haute-Maurienne. Il s'élève en suivant le ruisseau de Savine, sous le Col du Petit Mont-Cenis. Vous pourrez bivouaquer au lac Savine, à plus de 2 400 mètres d'altitude, comme l'aurait fait Hannibal. Vous trouverez là-haut un petit chalet de bois flambant neuf, refuge non gardé mais confortable. Après une bonne nuit de repos, visitée peut-être par quelque éléphants -roses-, vous vous dirigerez vers le col Clapier (2477 mètres) pour franchir la frontière et enfin descendre le long du Rio Clapier vers le bourg de Giaglione près de Suse en Italie. 

En 218 avant JC, Hannibal franchit les Alpes entre Modane et Suse / © Google Maps
En 218 avant JC, Hannibal franchit les Alpes entre Modane et Suse / © Google Maps


Une quête millénaire, une aventure à vivre

Attention : l’itinéraire emprunté par Hannibal, déjà objet de thèses concurrentes dans l'Antiquité, reste toujours sujet à polémiques. Près d’un millier d’ouvrages ont été déjà écrits sur le sujet !
Si vous décidez d'imiter Hannibal, soyez prudents ! Il aurait perdu plusieurs milliers d'hommes pendant sa traversée. Renseignez-vous notamment sur la météo à venir.

Reportage Françoise Guais et Dominique Semet

Bivouac Hannibal
Intervenants : Nathalie Furbeyre office de tourisme Haute-Maurienne/Vanoise, Raphaelle Longhi-Detienne chargée de mission coopération transfrontalière/Bramans



 

Sur le même sujet

Haute-Loire : La grogne des éleveurs contre les loups

Près de chez vous

Les + Lus