Il proposait des locations fictives : les gendarmes de Val d'Isère mettent fin aux agissements d'un escroc

La station de Val d'Isère / DR
La station de Val d'Isère / DR

Ce jeudi 3 mars, les gendarmes annoncent l'arrestation d'un escroc qui proposait des locations d'appartements fictives dans plusieurs stations des Alpes notamment. 59 victimes ont été identifiées.

Par Franck Grassaud

L'affaire a débuté pendant la saison d'hiver 2014-2015, dans la station de Val d'Isère. Plusieurs plaintes ont été déposées à la brigade de gendarmerie par des vacanciers victimes d'arnaque à la location. A chaque fois le même scénario : ils avaient loué à Val d'Isère des logements via des annonces passées sur le Bon Coin, ils avaient versé des arrhes et en arrivant sur place, le loueur n'était jamais venu leur remettre les clés de l'appartement ou du chalet qui bien souvent était déjà occupé.

Imaginez le désespoir des familles après avoir passé 7 à 10 heures sur la route! D'autant qu'il fallait faire l'impasse sur les vacances au ski en Savoie, les solutions de repli étant inexistantes en haute saison.

En enquêtant sur commission rogatoire, les gendarmes de la brigade de Val d'Isère et de la compagnie d'Albertville ont découvert que l'escroc ne s'était pas contenté de sévir sur Val d'Isère. Plusieurs autres stations alpines étaient également concernées par ces "fausses locations" ainsi que des stations balnéaires de la Côte d'Azur, telles que Saint-Tropez et Sainte-Maxime. 59 victimes ont été identifiées.

L'escroc a finalement été interpellé la semaine dernière avant d'être mis en examen et placé sous contrôle judiciaire. les enquêteurs ont découvert qu'ils possédait plusieurs comptes bancaires en France et à l'étranger, ainsi que plusieurs numéros de téléphone. Le montant total du préjudice avoisinerait les 20.000 euros.


 



A lire aussi

Vos commentaires

Sur le même sujet

Plongée au cœur d'un puits de captage d'eau à Chambéry, en Savoie.

Actualités locales

Les + Lus