Drôme : le "tueur des gîtes" condamné à 25 ans de réclusion criminelle

La Cour d'assises de la Drôme a tranché jeudi soir. Alors que l'avocat général requérait la réclusion criminelle à perpétuité contre Étienne Dedroog, déjà condamné à la perpétuité pour un double-meurtre, le "tueur des gîtes" a été condamné à 25 ans pour l'assassinat de Véronique Crettaz.

© MAXPPP / Stéphane Marc
Étienne Dedroog a été condamné jeudi 4 mai à 25 ans de prison par la Cour d'assises de la Drôme. Le Belge de 45 ans était jugé depuis mardi pour le meurtre  en octobre 2011 de Véronique Crettaz, propriétaire d'un gîte à Bouchet, dans le sud de la Drôme.

Il avait déjà été condamné à la perpétuité dans son pays pour le double-meurtre d'un couple de propriétaires de gîtes dans les Ardennes, en novembre 2011.


Le "tueur des gîtes", comme on l'appelle, était jugé à Valence pour "meurtre en vue de faciliter le vol et l'escroquerie."

Le 11 octobre 2011, Véronique Crettaz avait été retrouvée étranglée et la gorge tranchée dans sa maison, le gîte où Étienne Dedroog avait passé la nuit. Les lieux avaient été fouillés et la montre laissée par Étienne Dedroog dans le coffre-fort en gage (il ne pouvait payer la note) avait été retirée.

Etienne Dedroog est un être froid qui ne fait preuve d'aucune émotion


"Je n'ai pas tué Madame Crettaz, je suis innocent" a répété l'accusé, qui nie le meurtre depuis six ans.

Un faisceau d'indices convergeait pourtant vers sa culpabilité, comme son ADN retrouvé sur les ongles de la victime et le lacet ayant servi à la strangulation, ainsi que sur la voiture volée à la victime. 
Drôme : le "tueur des gîtes" condamné à 25 ans de réclusion criminelle

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers justice société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter