Élections 2017
avec

Rechercher un résultat

Drôme : “Viva Patrimoine” au Lux de Valence

© France 3 RA
© France 3 RA

Le Lux, scène nationale de Valence, dédie ce début d'année au cinéma de patrimoine. Projection de vieux films restaurés, rencontres avec des réalisateurs, le Lux propose aussi de mettre un coup de projecteur sur les innovations d'antan dans le domaine cinématographique, certaines méconnues...

Par Dolores Mazzola

LUX Valence fête le cinéma retrouvé et restauré jusqu'au 4 février.
© DR
© DR

Gros plan sur l'une des toutes premières créations du cinéma d'animation : "Une nuit sur le mont chauve", un court métrage d'animation français réalisé par Alexander Alexeieff et Claire Parker, sorti en 1933. Le film montre une succession de visions et de transformations autour du mont chauve, lors du sabbat des sorcières pendant le solstice d'été. Cette oeuvre existe grâce à l'invention des cinéastes : un écran d'épingles. Selon leur positionnement et l'éclairage, les 500 000 pointes créent un visage, un paysage qui évolue après avoir modifié leur disposition. Un travail image par image et un an pour signer six minutes de film. Cette invention  trouve encore une raisonnance aujourd'hui. "C'est l'ancêtre du pixel, on a autant d'épingles que de pixels," explique Jean-Baptiste Garnero, Commissaire de l'exposition au LUX.

Dans les années cinquante, le couple créatif et passionné inventa le banc de totalisation, première machine à modéliser des objets en 3 D. Ce patrimoine matériel est exposé et expliqué à l'occasion du festival du cinéma d'antan. L’exposition "Alexeïff/Parker : Montreurs d’ombres", qui rend hommage à ces deux artistes majeurs de la gravure et du cinéma d’animation est à voir jusqu'au 31 mars. L'exposition est coproduite par le CNC et le Musée-Château d’Annecy

Le reportage 



Sur le même sujet

toute l'actu cinéma

Feyzin : pépiniériste en zone à risques

Près de chez vous

Les + Lus