VIDEO. Le décrochement de la montagne du Chambon vu d'hélicoptère

© France 3 Alpes
© France 3 Alpes

Sur ces images tournées par France 3 Alpes depuis un hélicoptère, le décrochement de la montagne qui "porte" le tunnel du Chambon est particulièrement visible. Le glissement de terrain est proche. Roches et terre glissent doucement vers le lac.  

Par Franck Grassaud

Une fracture de soixante mètres de long, large d'environ 8 mètres, voilà ce que l'on découvre sur ces images. Voilà à quoi ressemble désormais le sommet de la montagne qui regarde le lac du Chambon. La zone est en mouvement, c'est une évidence. D'après les capteurs, la masse glisse désormais à une vitesse pouvant atteindre 25cm par jour à hauteur des fissures verticales latérales.

Images de Jean-Pierre Rivet 
IMAGES du Chambon par hélico

Le préfet de l'Isère et le président du Conseil départemental ont tenu un point presse, ce mercredi 24 juin, pour évoquer la menace de ces 100.000m3 appelés à glisser dans le lac. Après l'évacuation du chantier du tunnel et l'arrêt des navettes lacustres, deux arrêtés préfectoraux ont été pris pour interdire de pêcher et interdire aux promeneurs et aux randonneurs d'emprunter les berges du lac.

Des gendarmes ont été dépêchés sur le site pour garantir l'application de ces arrêtés.

Evidemment, on a aussi parlé du tunnel du Chambon. Pour la première fois, des images tournées à l'intérieur ont été présentées. Le chaos y règne et l'on se dit que les ouvriers n'ont vraiment plus rien à faire là-bas. 

Reportage Joëlle Ceroni, Jean-Pierre Rivet et Eric Achard
La situation dans le tunnel du Chambon
Intervenants : Jean-Pierre Barbier, Président Conseil Départemental Isère; Jean-Paul Bonnetain, Préfet de l'Isère

Alors que faire quand on sait que ce tunnel est un axe crucial entre Isère et Hautes-Alpes? La solution pérenne reste à imaginer. Construire un nouveau tunnel lorsque la montagne se sera stabilisée? Un viaduc? En attendant, les efforts vont porter sur l'unique alternative possible: la transformation d'une route forestière sur la rive opposée.

D'une longueur de 5,3km et d'une largeur minimale de 3m50, cette piste sera dotée de zones plus larges pour les croisements, et recouverte d'un enduit permettant la circulation de véhicules allant jusqu'à 19 tonnes.

Il s'agira toutefois d'un itinéraire de délestage sur le principe d'une circulation en alternat, soumis aux aléas d'avalanches en hiver ainsi qu'à de possibles éboulements qui imposeront un accès régulé.

"En aucun cas cet itinéraire ne saurait absorber le trafic constaté habituellement sur la RD1091", explique-t-on au Conseil départemental, "l'objectif étant bien à terme de rendre à nouveau possible l’utilisation du tunnel."

Le Département se dit prêt à engager les travaux dès la semaine prochaine. L'ouverture est envisagée pour novembre 2015. Le coût total sera de 5 millions d'euros. D'ici là, la vallée de la Romanche aura passé un été sans voir un touriste! Que restera-t-il de l'activité économique dans le secteur? 

A lire aussi

Sur le même sujet

Un chantier de crèche bloqué par des jeunes chômeurs

Près de chez vous

Les + Lus