publicité

Nolwenn Leroy, de Saint-Yorre à New York

Nolwenn Leroy, la chanteuse bretonne (mais auvergnate par sa mère), était en concert, mardi soir, à New York, devant 200 personnes. Le 8 janvier coïncidait avec la sortie aux Etats-Unis de son album "Bretonne" rebaptisé "Nolwenn".

  • Par Stéphane Moccozet
  • Publié le , mis à jour le
Nolwenn Leroy a chanté devant 200 personnes, le mardi 8 janvier 2013, au Drom de New York, à l'occasion de la sortie de son album "Bretonne" rebaptisé "Nolwenn" aux Etats-Unis (photo: 28/01/2012) © AFP / VALERY HACHE

© AFP / VALERY HACHE Nolwenn Leroy a chanté devant 200 personnes, le mardi 8 janvier 2013, au Drom de New York, à l'occasion de la sortie de son album "Bretonne" rebaptisé "Nolwenn" aux Etats-Unis (photo: 28/01/2012)

Elle a grandi du côté de Saint-Yorre, dans le département de l'Allier, elle a été scolarisée à Vichy, ville dont elle a aussi fréquenté le conservatoire. Plus tard, elle s'est assise sur les bancs de la fac de droit à Clermont-Ferrand. Puis un jour de décembre 2002, elle a remporté la Star Academy, deuxième du nom. Tout restait à faire. Petit à petit, Nolwenn a construit un univers autour d'elle et, suivant les conseils de Laurent Voulzy, elle est devenue Nolwenn Leroy. Aujourd'hui, avec son album "Bretonne", Leroy est la reine des ventes: 1 million d'exemplaires vendus en France, 200 000 eu Europe.

La traversée de l'Atlantique

Mardi 8 janvier, Nolwenn Leroy a donné une nouvelle orientation à sa carrière. La bretonne a mis le cap à l'ouest pour partir à la conquête de l'Amérique. Première étape: le Drom de New York. Deux cents personnes ont assisté à ce premier concert, point d'orgue d'une journée qui a aussi vu son album rebaptisé "Nolwenn" sortir aux Etats-Unis. Dans la salle, des Français, des américains et, à la sortie, des commentaires sur Twitter (voir plus bas).

En attendant de voir sa carrière décoller, Nolwenn Leroy veut garder les pieds sur terre. A nos confrères de RTL, elle a confié à l'issue de ce premier acte être "un peu comme un pêcheur qui part à la pêche, ça mord, ça mord pas. Pour l'instant, je suis inconnue ou presque, je démarre tout en bas de l'échelle, je me sens toute petite".

Nolwenn Leroy au Drom de New York

Nolwenn Leroy interprète "Whiskey In The Jar", le 8 janvier 2013, au Drom de New York


A lire également

  • Nolwenn Leroy : "J’ai gardé un lien très fort avec l’Amérique" (France-Amérique)
  • Nolwenn Leroy fait salle comble à New York (pipole.net)
  • Nolwenn Leroy à la conquête de l'Amérique ! (RTL)
  • Nolwenn Leroy, une Bretonne à Drom en 2013 (French Morning)
  • La magie d’Elysian Fields a encore opéré au Tremplin

    Jeudi soir, le duo Elysian Fields est venu interpréter une bonne partie de son nouvel album Ghosts of No sur la scène du Tremplin. C’était le deuxième passage du duo new-yorkais dans la salle beaumontoise et c’était tout aussi magique que la première fois.
    Mis à jour le 27/05/2016
  • Quand le jazz est là, dans le bocage Bourbonnais

    La 17ème édition de jazz dans le bocage est de retour dans l'Allier. Comme tous les ans, le festival accueille des artistes reconnus de la scène nationale mais il fait aussi découvrir à son public des jeunes musiciens de la scène jazz française. De belles soirées en perspective jusqu'au 7 mai.

    Mis à jour le 01/05/2016
  • Printemps de Bourges : trois groupes clermontois en quête d'exposition

    Jeudi soir, trois groupes clermontois, Mustang, Youth Disorder et La Main participaient à un concert en marge du Printemps de Bourges, lors d'une soirée carte blanche organisée par la Coopérative de Mai. 

    Mis à jour le 15/04/2016
les + lus
les + partagés