Le père de Fiona se constitue partie civile

A son tour, Nicolas Chafoulais, le père de Fiona et de sa petite soeur, a décidé de se constituer partie civile. Sans avocat. Agé d'une trentaine d'années, il vit séparé de Cécile Bourgeon la mère des deux fillettes. 

  • Par Evelyne Rimbert
  • Publié le , mis à jour le
Dès le lendemain matin de la disparition de sa fille Fiona, Nicolas Chafoulais s'était rendu devant le parc Montjuzet de Clermont-Ferrand. Il s'était brièvement entretenu avec Serge Godard, maire de Clermont-Ferrand. Vendredi soir, il a décidé, à son tour de se constituer partie civile.

Dès le lendemain matin de la disparition de sa fille Fiona, Nicolas Chafoulais s'était rendu devant le parc Montjuzet de Clermont-Ferrand. Il s'était brièvement entretenu avec Serge Godard, maire de Clermont-Ferrand. Vendredi soir, il a décidé, à son tour de se constituer partie civile.

Dès le lendemain matin de la signalisation de la disparition de sa fille Fiona, Nicolas Chafoulais s'était rendu au parc Montjuzet de Clermont-Ferrand. Il s'était brièvement entretenu avec le Maire de Clermont-Ferrand et les enquêteurs. Depuis, on ne l'avait ni revu ni entendu. 
Selon Maître Portejoie, Nicolas Chafoulais aurait, à son tour, décidé de se constituer partie civile, sans avocat, vendredi soir. Ce qui lui permettrait d'avoir, lui aussi, accès au dossier.

Samedi, Maître Gilles-Jean Portejoie, l'avocat de la maman de Fiona, a confirmé qu'une nouvelle piste était étudiée par les enquêteurs. La piste de la vengeance. Les enquêteurs sont à la recherche d'un homme de 34 ans qui a entretenu une liaison avec Cécile Bourgeon. Cette dernière a porté plainte contre lui le 5 mai 2012 pour viol et séquestration. L'homme aurait menacé d'enlever la fillette et de l'emmener en Algérie.
Une nouvelle piste. Pas forcément la meilleure selon l'avocat de la jeune femme. Une piste parmi beaucoup d 'autres.
Le père de Fiona se constitue partie civile

Reportage : Sébastien Kerroux, Bruno Lebret. Intervenant : Maître Gilles-Jean PORTEJOIE (Avocat de la mère de Fiona).

 

  • Les avocats de Cécile Bourgeon demandent sa remise en liberté

    Les avocats de la mère de Fiona, Cécile Bourgeon, ont demandé sa remise en liberté pour l'aider à se souvenir du lieu où la fillette, disparue en mai 2013 à Clermont-Ferrand, a été enterrée. Incarcérée à Lyon, elle vivrait chez sa mère, dans les Pyrénées-Orientales, si cette requête était acceptée.

    Mis à jour le 30/07/2015
  • Le corps de la petite Fiona reste introuvable

    Un an après la disparition de Fiona, de nouvelles fouilles ont été entreprises sans succès, mardi, près de Clermont-Ferrand pour tenter de retrouver le corps de la fillette de 5 ans, en présence de son beau-père, puis de sa mère, tous deux incarcérés dans cette affaire.

    Mis à jour le 30/07/2015
  • Marche blanche pour Fiona à Clermont-Ferrand, à 2 jours de nouvelles fouilles

    Près d'un an, jour pour jour, après la disparition de Fiona, 5 ans, une marche blanche a rassemblé, dimanche, une centaine de personnes à Clermont-Ferrand, avant de nouvelles fouilles organisées, mardi, pour tenter de retrouver son corps, élément clé pour faire avancer l'enquête.

    Mis à jour le 30/07/2015

L'actu de votre région en vidéo

Chappes (63) perd sa caserne de pompiers

A Chappes, dans le Puy-de-Dôme, le nombre de pompiers volontaires sur la commune est trop faible pour maintenir l'activité de la caserne. Intervenants : Lieutenant Alain Blanc Chef du Centre de Première Intervention de Chappes et Claude Boilon Premier vice-pdt du SDIS 63

Reportage de Sandrine Montero et Laurent Pastural Montage Sébastien Bonnetot

© France 3 Auvergne

les + lus
les + partagés