publicité

Près de 8000 foyers privés d'électricité en Auvergne

La nuit de dimanche à lundi a de nouveau fait quelques dégâts en Auvergne. Au lever du soleil, lundi matin, 8000 foyers étaient privés d'électricité avec notamment deux points noirs : le Brivadois et le Vivarais.

  • Claude Fallas
  • Publié le 25/11/2013 | 10:21, mis à jour le 25/11/2013 | 11:57
Un agent d'ERDF aux prises avec un groupe électrogène dans une des zones où le réseau électrique n'a pas pu être remis en service.

Un agent d'ERDF aux prises avec un groupe électrogène dans une des zones où le réseau électrique n'a pas pu être remis en service.

Sept mille foyers sans électricité dimanche soir, 8000 lundi matin... Le froid et la neige ont fait leur oeuvre durant la nuit, augmentant sensiblement le nombre de foyers victimes de l'épisode neigeux. Mais depuis 7h00, toutes les équipes d'ERDF sont de nouveau à pied d'oeuvre pour remettre en état le réseau endommagé depuis 6 jours par une neige lourde et collante.

Dans l'Allier, le retour à la normale est prévu dans la matinée de lundi. Seuls une cinquantaine de foyers étaient encore privés d'électricité près de Vichy et le problème doit être rapidement résolu. Dans le Puy-de-Dôme, la situation est plus nuancée. 1300 foyers sont dans le noir à Ambert, près de 500 dans les alentours de Thiers et environ 800 dans le Sancy. Dans le Cantal, 1000 foyers autour de Saint-Flour, Massiac et Neussargues sont privés d’électricité.

Les zones les plus critiques se situent en Haute-Loire, département qui rassemble les trois-quart des foyers privés de courant. Dans la région du Puy, ils sont encore près de 600, mais les deux points noirs sont le Brivadois (plus de 2000 foyers privés d'électricité) et la région qui va d'Yssingeaux au Vivarais (2000 foyers privés de courant).

Mobilisation des équipes d'ERDF

Près de 500 personnes d’ERDF et une centaine de salariés des entreprises partenaires sont parties lundi sur le terrain pour réparer les dommages sur le réseau électrique et raccorder des groupes électrogènes. Pour les équipes mobilisées, l’objectif de la journée est de réaliser un diagnostic complet des incidents sur le réseau électrique principal et de raccorder des groupes électrogènes aux endroits où les réparations ne pourront pas être finalisées dans la journée. Des hélicoptères survolent aussi les lignes des deux régions les plus touchées, en Haute-Loire, pour accélérer la recherche des dommages causés par les intempéries de neige et de vent de ces derniers jours.
les + lus
les + partagés
publicité