publicité

La CGT appelle le personnel des urgences de l'hôpital d'Issoire à la grève

Pour obtenir de meilleures conditions de travail et assurer des soins de qualité aux patients, la CGT 63 a lancé, jeudi matin, un appel à la grève pour les salariés des urgences de l'hôpital d'Issoire. Le syndicat réclame plus de personnel.

  • Par Ambre Lefevre
  • Publié le , mis à jour le
Grève du personnel hospitalier. Archives. © France 3 Auvergne

© France 3 Auvergne Grève du personnel hospitalier. Archives.

La CGT 63 a lancé un appel à la grève à l'hôpital d'Issoire, dans le Puy-de-Dôme. Le mouvement, reconductible, a débuté jeudi matin à 8 h. Il concerne les salariés du service des urgences.

Le syndicat dénonce des conditions de travail dégradées, accentuées par un manque de personnel. Cinq infirmiers et un aide-soignant supplémentaires seraient nécessaires aux urgences, assure la CGT 63 santé.

La grève continue jusqu'à obtention de nos revendications", a déclaré Jacques Cocheux, secrétaire général de la CGT 63 santé, dans un communiqué.


Il évoque même un "danger grave" encouru par les patients soignés dans le service des urgences. "Quand un véhicule SMUR sort, il n'y a plus aucune infirmière dans le service !", alerte le syndicaliste.

Une rencontre a eu lieu jeudi avec l'ARS, mais les grévistes réclament un rendez-vous avec le directeur de l'agence.

Une réunion est prévue aujourd'hui avec la direction de l'hôpital, qui aurait déjà proposé de réaffecter du personnel aux urgences. "Ce n'est pas ce que nous voulons", rétorque Jacques Cocheux. "Il ne s'agit pas de déshabiller Paul pour habiller Jean, il faut des moyens supplémentaires."

Contactée, la direction de l'hôpital n'a pas souhaité s'exprimer.
les + lus
les + partagés