publicité

"Ce qu’ils savaient. Les Alliés face à la Shoah" diffusé la semaine prochaine au Mémorial de Caen

Le film de Virginie Linhart sera projeté en avant-première le mercredi 24 octobre à 20h30 en présence de la réalisatrice et de la productrice Fabienne Servan Schreiber.

  • Par Catherine Berra
  • Publié le , mis à jour le
© Thierry Cléon

© Thierry Cléon

En avril 1945, le général Eisenhower, commandant des forces militaires alliées, pénètre dans le camp d'Ohrdruf, annexe de Buchenwald. Découvrant l'horreur du génocide juif, il ordonne que tous les soldats qui ne sont pas indispensables sur le front voient le camp afin de comprendre contre quoi ils se battent. Parallèlement, il câble à Londres et Washington pour que viennent au plus vite les délégations officielles et les journalistes. Les jours suivants, les premières images de l'enfer sont filmées et diffusées dans le monde entier. Les camps de la mort enfin libérés sont filmés dans les moindres détails. Tout se passe comme si les Alliés découvraient, un mois avant la fin de la guerre, l’existence du génocide juif.

Or, on sait aujourd’hui, grâce à des documents déclassifiés, que les Alliés ont eu accès à certaines informations dès 1941.

Churchill, Roosevelt, Staline et de Gaulle en savaient bien plus sur l’extermination des Juifs que les images de la libération des camps tournées en 1945 le laissent croire.

Sur la base de ces révélations, le film dévoile les choix et les motivations qui guidèrent les chefs Alliés pour sauver le monde du désastre tout en négligeant la question juive. Car savoir permettait-il d’agir ?

C’est en partant de cette question que la réalisatrice, Virginie Linhart, docteur en sociologie politique à l’IEP de Paris et auteur du livre "La vie après" (Le Seuil), a conçu la trame de son film, élaboré avec le conseil historique de Henry Rousso.

L'entrée sera libre et gratuite dans la limite des places disponibles. 
les + lus