publicité

Lancement de l’Observatoire Départemental de l’Enfance et de la Famille du Calvados ce mardi

Cet observatoire est lancé à l'occasion de la journée anniversaire de la convention internationale des droits de l'enfant et de la famille.

  • Par Catherine Berra
  • Publié le , mis à jour le
© France 3 Basse-Normandie

© France 3 Basse-Normandie

Près de  2 200 enfants sont aujourd’hui sous la responsabilité du département, selon Hubert Courseaux, vice-président du conseil général et président de la commission de l'action sociale et de la santé.

Depuis la loi du 5 mars 2007 réformant la protection de l’enfance, chaque département doit disposer d’un observatoire de la protection de l’enfance.

Il aura quatre missions : le recueil et l'analyse des données relatives à l'enfance en danger dans le département ; le suivi de toute évaluation des établissements et services de la protection de l'enfance ; le suivi de la mise en oeuvre du schéma départemental de l'enfance ; la formulation de propositions et d'avis.


Hubert Courseaux était l'invité du 12/13 ce mardi midi sur France 3 Basse-Normandie :

Hubert Courseaux dans le 12/13 du mardi 20 novembre


Le placement des enfants.
Reportage : Franck Besnier et Matthieu Bellinghen


Le placement des enfants en difficulté dans le Calvados

 

  • Tout le monde peut danser sur scène

    C'est une expérience unique qui sera peut-être renouvelée l'an prochain ! Depuis cet automne, une quarantaine d'anonymes, tous volontaires et totalement inexpérimentés participent à la création d'un spectacle chorégraphié. Témoignages juste avant le spectacle devant un vrai public, le 11 juin. 

    Mis à jour le 30/05/2016
  • Plusieurs centaines de personnes défilent à la Gay Pride de Caen

    A l'appel du centre LGBT de Normandie, la communauté lesbienne, gay, bisexuelle et transexuelle a défilé dans les rues du centre-ville. Le mot d'ordre cette année : "les droits des trans sont une urgence".

    Mis à jour le 28/05/2016
  • la vidéoprotection à la campagne, est-ce bien nécessaire?

    La petite commune d'Hérouvilette, entre Caen et Cabourg, craque. Victime de plusieurs vols, la commune a décidé de s'équiper de caméras de surveillance et déjà quelques devis sont à l'étude. Mais les 1200 habitants ne sont pas tous d'accord. Les frais d'installations provoquent des remous.  

    Mis à jour le 09/05/2016
les + lus
les + partagés