publicité

Les producteurs laitiers cherchent des solutions pour enrayer la crise

La Coordination rurale a réuni une centaine d'éleveurs laitiers ce jeudi au Mont-Saint-Michel  pour tenter de faire le point sru la crise actuelle et trouver des solutions. Si la hausse du prix est la revendication principale, le retour des quotas est également évoqué.

  • F3Normandie
  • Publié le
La Coordination rurale a réuni une centaine d'éleveurs laitiers ce jeudi au Mont-Saint-Michel

La Coordination rurale a réuni une centaine d'éleveurs laitiers ce jeudi au Mont-Saint-Michel

En 2009, le Mont-saint-Michel avait été le théâtre de la colère des éleveurs laitiers: 3 millions de litres de lait avaient été épandus pour marquer les esprits. Sept ans plus tard, une centaine de producteurs étaient de nouveau réunis au même endroit. Pas d'action choc cette fois-ci mais un même état d'esprit dans un contexte de nouveau en crise. Comme le rapportent nos collègues de France 3 Bretagne, de plus en plus d'éleveurs désespérés publient des annonces sur le Bon coin pour vendre leur droit à produire. Ce jeudi, à proximité de la Merveille, ils étaient une centaine réunis sous l'égide de la Coordination rurale pour tenter de trouver des solutions à cette crise et tirer la sonnette d'alarme.

La revendication principale demeure la hausse du prix du lait: 450 euros pour 1000 litres au lieu des 280 euros actuels. Un prix rémunérateur pour ces éleveurs dont les exploitations perdent chaque mois de l'argent, à l'instar de Ludovic, rencontré par l'une de nos équipes, qui estime ses pertes à plus de 2000 euros mensuels. Mais la hausse tant attendue ne semble pas d'actualité. Début mars, Damien Lacombe, président de Sodiaal, la plus grosse coopérative laitière de France, expliquait à nos confrères de Radio classique que les négociations tarifaires annuelles entre la grande distribution et ses fournisseurs prévoient une "légère" baisse pour les prix du lait en 2016 et non une stabilité.

Certaines voix s'élèvent pour réclamer le retour des quotas supprimés le 1er avril 2015. "Nous proposons que, pendant cette période de crise, il y ait une réduction volontaire de la production en Europe, les producteurs peuvent le faire d'eux-mêmes mais une limitation serait aussi imposée pour tous", explique Romuald Schaber, président de l'European Milk Board, "Cela ne serait pas un système de quota continu, seulement un système de régulation en période de crise. La proposition du ministre Le Foll va dans ce sens".

Le ministre français va tenter de convaincre ses homologues (notamment la Grande-Bretagne et l'Irlande, fermement opposés au retour des quotas) de lutter contre la surproduction de la lait le 14 mars prochain lors du du conseil des ministres de l'agriculture à Bruxelles. Il compte s'appuyer sur "six à huit Länder allemands" qui le soutiennent, a-t-il expliqué sur Europe 1.

Reportage d'Elise Ferret et Joël Hamard
Intervenants:
- Ludovic Gautier, éleveur
- Bernard Lannes, président national de la Coordination Rurale
- Romuald Schaber, président de l'European Milk Board

Les producteurs laitiers cherchent des solutions pour enrayer la crise

 

les + lus
les + partagés