Transat Bretagne-Martinique : Arnaud Godart-Philippe a “un cargo en travers de la gorge”

Arnaud Godart-Philippe participe à la 5e édition de la Transat Bretagne-Martinique
Arnaud Godart-Philippe participe à la 5e édition de la Transat Bretagne-Martinique

Le skipper, formé aux Régates Sénonaises, a pris le départ de sa première régate transatlantique en solitaire le 17 mars dernier. Manque de chance : son bateau a été éraflé par un cargo durant la course. Il est 10e au classement dimanche 7 avril 2013, alors qu'Erwan Tabarly a fini la course.

Par Beatrice de Lavergne

Erwan Tabarly, 38 ans, le neveu d'Eric Tabarly a franchi le premier la ligne d'arrivée de la Transat Bretagne-Martinique. Cela s'est passé dimanche 7 avril 2013, au petit matin, à Fort-de-France (à 12h48 heure de Paris), après 20 jours 22 heures 48 minutes et 55 secondes de course.

De son côté, Arnaud Godart-Philippe continue sa course sur son Figaro Bénéteau n°38. Il fait partie des quinze skippers inscrits à la 5e édition de la course au large entre le Finistère et La Martinique. Il porte les couleurs de son club de voile icaunais - les Régates Sénonaises - et celle du groupe bourguignon Senoble.

"J'aimerai bien une transat sans problème, où je n'ai pas de souci et je ferai marcher le bateau comme il faut. Quand je regarde mon sillage, c'est une bonne somme de galères accumulées, mais je n'arrive pas à me détacher de la course. Là, ce qui m'ennuie c'est de ne pas savoir ce que ça aurait donné si j'avais été à 100% de mon potentiel", dit le Bourguignon dans son carnet de bord samedi 6 avril.

Un cargo en travers de la gorge

Le 2 avril dernier, l'Auxerrois a eu une grosse  frayeur, quand son bateau a été touché par un cargo. La coque du navire a été endommagée, ainsi qu'un hauban. Mais, le navigateur a pu continuer sa course vers la Martinique.

"J'aurai bien aimé être plus compétitif, et pas faire le « wild » que j'ai fait après le cargo, je l'ai en travers de la gorge", déclare Arnaud Godart-Philippe.

Suivre la course d'Arnaud Godart-Philippe en direct

A lire aussi

Sur le même sujet

Vingt hommes et femmes du Doubs et du Territoire prêtent main forte aux pompiers des Bouches-du-Rhône.

Près de chez vous

Les + Lus