La Bourgogne à la 9ème place pour l'agriculture biologique

La Saône-et-Loire devance pour la première fois les 3 autres départements bourguignons en nombre de conversions.
La Saône-et-Loire devance pour la première fois les 3 autres départements bourguignons en nombre de conversions.

Malgré un contexte difficile, la région a continué à augmenter sa surface cultivée en bio de 2% en 2013.

Par Marianne Picoche

Fin 2013, 913 exploitations sont en bio en Bourgogne ; elles représentent 46 022 ha, soit 4,5% des agriculteurs bourguignons et 2,6% des surfaces agricoles. 

La première étude des chiffres 2014 effectuée par l'Observatoire régional de l'agriculture Biologique en Bourgogne confirme cette tendance, qui devrait s'accentuer en 2015 avec la mise en œuvre du plan Ambition Bio 2017.

Des variations selon les départements :

  • C’est l’Yonne qui enregistre la surface en conversion la plus importante en 2013 avec 2 475 ha engagés.

  • La Saône et Loire, avec 24 fermes et domaines nouvellement notifiées en 2013, devance pour la première fois les trois autres départements bourguignons  en nombre de conversions.

  • Dans la Nièvre, si les chiffres stagnent depuis près de 3 ans, les indicateurs contextuels et conjoncturels présagent d’une reprise des conversions pour 2014 et 2015 dans les systèmes polyculture-élevage et grandes cultures.

  • La Côte-d’Or poursuit sa progression, malgré les conditions climatiques particulièrement difficiles encore en 2013. Les nouvelles conversions ont été enregistrées principalement en viticulture et en polyculture-élevage.

Sur le même sujet

Oppenans : pose de pylones pour améliorer le réseau

Près de chez vous

Les + Lus