Nièvre : une élection municipale partielle est organisée à Clamecy

Clamecy / © Mairie de Clamecy
Clamecy / © Mairie de Clamecy

Le Conseil d'État a confirmé l'annulation des élections municipales de mars 2014 à Clamecy. Une délégation spéciale gère les affaires courantes de la commune jusqu'à ce qu’une nouvelle équipe municipale soit élue. Le 1er tour de scrutin est fixé au dimanche 8 février 2015.

Par B.L.

La délégation spéciale

Lundi 29 décembre 2014, à 10h30, à l’hôtel de ville de Clamecy, le préfet de la Nièvre, Jean-Pierre Condemine a installé la délégation spéciale qui va expédier les affaires courantes de la commune jusqu'à ce que les habitants élisent un nouveau conseil municipal lors des élections prévues les 8 et 15 février prochains. 

Cette délégation est constituée de trois membres : un ancien fonctionnaire des finances qui régle les questions économiques et financières, un ancien gendarme qui gère les affaires courantes et un fonctionnaire de la préfecture de la Nièvre qui est chargé de l'organisation des prochaines élections. 

Le reportage de Fabien Madigou, Régis Guillon et Lucile Feuillebois

Avec :

  • Jean-Michel Vincent, président de la Délégation Spéciale de Clamecy
  • Jean-Jacques Coeur, membre de la Délégation Spéciale de Clamecy
  • Nicolas Regny, sous-Préfet de l'arrondisssement de Clamecy
Délégation de gestion à Clamecy

Le scénario jusqu'aux élections

  • du 12 au 22 janvier : dépôt des candidatures en préfecture de la Nièvre
  • du 26 janvier au 2 février : campagne électorale
  • 8 février : 1er tour des élections municipales de Clamecy
  • 15 février : 2e tour des élections municipales

La chronologie du dossier


1er acte

Le 30 mars dernier, Claudine Boisorieux, la maire sortante (DVG-PCF) l’avait emporté d’une seule voix.
Lors du dépouillement, elle avait totalisé 656 bulletins contre 655 pour le socialiste Michel Carvoyeur. Ce dernier avait aussitôt contesté le résultat et déposé un recours devant la justice. Selon lui, il y avait plusieurs irrégularités notamment le fait qu'une urne n'avait été scellée qu'après le début du scrutin et l'annonce rapide du résultat, pour "empêcher de demander un recomptage". 

2e acte

Au mois de mai, le tribunal administratif de Dijon avait donné raison à Michel Carvoyeur en annulant les deux tours de l'élection municipale. La décision était fondée sur le fait qu'une voix seulement séparait les 2 listes et que des incertitudes "sont de nature à faire peser un doute sérieux sur la sincérité du scrutin ». La maire sortante avait alors fait appel de la décision du juge administratif.

3e acte

Finalement, le 17 décembre le conseil d’Etat a rejeté la requête de Claudine Boisorieux et confirmé l'annulation des élections municipales.
Les électeurs de Clamecy vont donc devoir retourner aux urnes.



A lire aussi

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Macron veut augmenter les revenus des agriculteurs

Près de chez vous

Les + Lus