Les imams sont appelés à condamner la violence

L'imam de Chenôve lors de la minute de silence
L'imam de Chenôve lors de la minute de silence

La plupart des grandes fédérations musulmanes ont appelé "les imams de toutes les mosquées de France" à condamner "avec la plus grande fermeté la violence et le terrorisme" lors de la grande prière de vendredi 9 janvier 2015, après l'attentat visant Charlie Hebdo.

Par C.T. et AFP

Dans un communiqué, les dirigeants du Conseil français du culte musulman (CFCM), instance représentative de l'islam de France, ainsi que l'UOIF (proche des Frères musulmans) appellent également "les citoyens de confession musulmane à rejoindre massivement la manifestation nationale" prévue dimanche.

Les 3,5 à 5 millions de musulmans de France seront invités à cette occasion à "affirmer leur désir de vivre ensemble en paix dans le respect des valeurs de la République", selon un texte diffusé à la presse au moment où se tenait une réunion, à la Grande mosquée de Paris, de la Conférence des responsables de culte en France (CRCF).

"Nous appelons à prier pour la République et nous proposons à chacun un jour de jeûne en fonction de ses croyances", a dit à la presse le pasteur François Clavairoly, qui assure la présidence tournante de la CRCF. 
L'ensemble des représentants religieux présents se sont également joints à l'appel à manifester dimanche, a-t-on appris dans l'entourage du grand rabbin de France, Haïm Korsia.

"La communauté musulmane est particulièrement choquée et ébranlée", a redit le président du CFCM et recteur de la Grande mosquée de Paris, Dalil Boubakeur, tout en appelant "l'Etat et les universités" à l'aide pour "assurer la formation laïque des imams". "Il s'agit de ne plus laisser les imams autoproclamés" surgir, a-t-il ajouté.
 Le président de l'Observatoire national contre l'islamophobie au CFCM, Abdallah Zekri, s'est dit pour sa part "inquiet que des actes antimusulmans puissent se commettre".



Reportage de Stéphane Robert et Gabriel Talon
-Montage : Rachel Nectoux
-Intervenants :
  • Chbani El Haimer, imam chalonnais
  • Des fidèles

4 associations de Chalon-sur-Saône signent un appel


L’ensemble des associations culturelles musulmanes de la Ville de Chalon-sur-Saône,  signataires de ce texte, ainsi que leurs fidèles, adressent leurs plus sincères condoléances aux familles et aux amis des victimes de cette tragédie sans nom. Nos premières pensées leur reviennent et ô combien est grande notre volonté d’être présents auprès d’eux pour réconforter et apaiser leurs douleurs.

L’Islam et les musulmans sont une nouvelle fois pris en otages par les revendications des auteurs de ces actes et se sentent trahis dans cette tragédie. L’Islam n’approuve pas le meurtre des innocents. L’Islam, religion de paix, d’amour et de tolérance est innocent de toute idéologie haineuse et violente. Le terrorisme et toute sorte de violence envers des innocents n’ont jamais été des valeurs de notre religion et ne le seront jamais.

Face à cet acte de guerre contre le vivre-ensemble et face au risque croissant de confusion et d’amalgame, nous réaffirmons notre volonté de construire encore et toujours une société pacifiée, solidaire et unie et nous invitons tous nos concitoyens à travailler ensemble afin de reconstruire ce lien national si durement mis à mal.

Nous invitons également tous les acteurs à travailler avec la plus grande intelligence, à éradiquer le mal de haine et de l’extrémisme qui gangrène notre société. Cette horrible tragédie doit nous rappeler de ne jamais oublier. Ne jamais oublier que la paix est fragile et qu’elle nécessite l’effort de tous.

Enfin nous appelons l’ensemble des acteurs publics et responsables politiques à diffuser, dans les jours qui vont suivre, un discours de cohésion et de rassemblement et à condamner fermement tout propos ou agissements qui viserait l’amalgame et nourrirait l’islamophobie.

Nevers, rassemblement avec toutes les communautés


Une rencontre a été organisée lors d'un nouveau rassemblement place de la résistance à Nevers ce jeudi soir. Côte à côte, les représentants des religions catholiques, musulmane, juive et protestante. Une foule importante était présente avec plus d'un millier de personnes.
Rassemblement Nevers


Chenôve, l'appel de l'imam


Lors de la minute de silence ce midi, aux côtés du maire socialiste Jean Esmonin étaient présents le curé de la paroisse et l'Imam de Chenôve. Ce dernier a adressé un message aux jeunes musulmans.

Réactions à Chenôve

 

A lire aussi

Sur le même sujet

La version des faits de Nicolas Zepeda

Actualités locales

Les + Lus