Les premiers migrants sont arrivés à Pouilly-en-Auxois

On en parlait depuis quelques semaines à Pouilly-en Auxois, en Côte d'Or. Maintenant, c'est chose faite: les premiers demandeurs d'asile, migrants venus pour la grande majorité des pays de la Corne de l'Afrique, sont arrivés. Ils sont logés par ADOMA dans l'ancienne gendarmerie. 

Des demandeurs d'asile sont logés par ADOMA dans l'ancienne gendarmerie de Pouilly-en Auxois, en Côte d'Or
Des demandeurs d'asile sont logés par ADOMA dans l'ancienne gendarmerie de Pouilly-en Auxois, en Côte d'Or © Lise Riger


durée de la vidéo: 02 min 15
Les premiers demandeurs d'asile sont arrivés à Pouilly-en-Auxois
Reportage : Lise Riger et Tania Gomes / Montage : Marone-Missud Aurélien
Intervenants :
Ils sont vingt-deux. D'autres vont arriver dans les prochains jours. Huit sont attendus avant la fin de la semaine, et trente encore dans les semaines à venir. Ce sont des migrants qui jusque-là étaient hébergés dans des centres d'accueil du Nord-Pas-de-Calais. Tous sont demandeurs d'asile en France et attendent l'instruction de leur dossier, ce qui peut prendre plusieurs mois. Ils sont donc en attente d'une réponse. 
© MAXPPP
Dans le Nord-Pas-de-Calais, ils sont des milliers à attendre un hypothétique avenir meilleur. Ils sont originaires des pays de la Corne de l'Afrique (Erythrée, Ethiopie, Soudan) mais aussi de Mauritanie, du Congo, du Tchad, et encore du Pakistan et d'Irak. Ils ont fui la guerre, les persécutions, des situations épouvantables.

Les migrants et le Calaisis - 1999-2014 - Quelle sortie de crise

Pour les encourager à demander l'asile en France, l'été dernier à Calais, le gouvernement a renforcé la présence de l'Office français de l'intégration et de l'immigration (Ofii) et de l'Office français de protection des réfugiés et apatrides (Ofpra).

En juillet dernier, le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve avait présenté deux projets de loi destinés à "simplifier le droit au séjour des étrangers en France et à réformer en profondeur le droit de l'asile notamment en réduisant les délais".

© MaxPPP

Il s'agit aussi de désengorger Calais, en proposant aux demandeurs d'asile, d'être hébergés dans des centres d'accueil de demandeurs d'asile (CADA). Entre 2009 et 2011, la demande d'asile en Bourgogne a augmenté de 120% ( 70% pour la seule année 2011)

Communiqué de la Préfecture de Côte d'Or sur l'accueil des migrants en Bourgogne


 A Pouilly-en-Auxois, les demandeurs d'asile vont être hébergés dans l'ancien immeuble de la gendarmerie (20 logements du T1 au T5). 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
migrants à calais société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter