Dijon : pourquoi les agriculteurs bio de Bourgogne descendent-ils dans la rue ?

© AFP
© AFP

Les agriculteurs bio organisent une manifestation mardi 17 février 2015, à Dijon, devant le conseil régional de Bourgogne. Ils demandent une répartition équitable des aides "sans disparités de traitement" entre les professionnels des régions françaises et d’Europe.

Par B.L.


Le gouvernement a lancé un plan "Ambition bio 2017" qui prévoit de doubler les surfaces cultivées en bio d'ici 2017. Ce plan est "une bonne nouvelle pour l’environnement et les consommateurs", déclare la CGAB (Confédération des Groupements des Agrobiologistes de Bourgogne).

La Bourgogne est au 9e rang des régions françaises, que ce soit pour le nombre d’exploitations bio ou pour ses surfaces en bio.
Notre région compte plus de 900 fermes bio et plus de 46 000 hectares en bio ou en conversion. Les agriculteurs bourguignons vont se partager 40 millions pour les cinq prochaines années.

Mais, "le choix retenu par les autorités bourguignonnes prévoit d’aider à la conversion de 4 000 hectares par an, alors que les demandes atteignent déjà 7 000 hectares pour cette année … sans parler des aides au maintien qui ne pourront être réellement financées", dénonce la CGAB.

"L’enveloppe prévue pour les agriculteurs bio ne sera pas suffisante pour les conversions et la seule aide de reconnaissance pour l'agriculture biologique - appelée l’aide au maintien - risque d'être supprimée pour la plupart des producteurs bio", déplore la CGAB.

Les agriculteurs bio de Bourgogne demandent une répartition équitable des aides


"L'agriculture bio, sans aucune mesure plus vertueuse, doit être aidée à la hauteur des bénéfices qu'elle apporte", conclut la CGAB qui appelle les sympathisants, Amap, associations environnementales à se rassembler avec les agriculteurs bio de Bourgogne devant le conseil régional. La Région concentre toutes les critiques car elle se contente de gérer les aides attribuées par l’Etat et l’Europe, sans apporter sa propre contribution.

Une pétition sur internet demande au président du conseil régional de Bourgogne de "revoir la part budgétaire attribuée à l’agriculture bio".


A lire aussi

Sur le même sujet

Pays de Montbéliard : grogne dans les transports scolaires

Près de chez vous

Les + Lus