Aides au maintien : Les agriculteurs bio maintiennent la pression

Des agriculteurs bio, lors de la manifestation du 17 février devant le Conseil Régional de Bourgogne à Dijon (archives) / © FTV
Des agriculteurs bio, lors de la manifestation du 17 février devant le Conseil Régional de Bourgogne à Dijon (archives) / © FTV

A la veille d'une série de manifestations prévues ce mardi 17 mars au niveau national, le Ministre de l'Agriculture est revenu sur sa décision de réduire de 25% les aides aux producteurs bio déjà installés. Cela n'empêche pas le mouvement des "Bio" de demeurer inquiets pour leur avenir.

Par F.L.

Moins 25% pour les aides au maintien 2014

C'est la raison de la colère des agriculteurs bio : c'est par un arrêté publié au Journal Officiel du 7 mars dernier que les agriculteurs découvraient que les aides au maintien des producteurs bio étaient réduites de 25%, au titre de l'année 2014.
Coup de tonnerre parmi les "bio": ils avaient déjà manifesté en février dernier : La Confédération des Groupements d’agriculteurs Biologiques de Bourgogne, demandait au Conseil Régional de Bourgogne de trouver les moyens financiers nécessaires et d’allouer une enveloppe suffisante pour développer l’agriculture biologique dans de bonnes conditions pour tous les producteurs, toutes les filières et tous les territoires, qu’il s’agisse d’aides à la conversion ou au maintien.

Machine arrière de la part du Ministre de l'Agriculture

Lundi 16 mars, vers 23h30, le Ministre Stéphane Le Foll a annoncé, à la veille de la manifestation :
"Des moyens complémentaires permettant d'aider chaque agriculteur bio au niveau prévu initialement pour 2014 seront versés dans le courant de l'été. La progression exceptionnelle des surfaces en agriculture biologique en 2014 en France, (…), ne permettait pas de répondre à l'ensemble des demandes au niveau maximum».

La situation en Bourgogne

Contacté par France 3 Bourgogne, Xavier Niaux, de la Confédération des Groupements des Agrobiologistes de Bourgogne , a confirmé que les "producteurs n'y voyaient qu'un effet d'annonce, et restaient vigilants quant aux engagements du Ministre"
Et la CGAB de poursuivre dans un communiqué :
"Au regard de cette gestion calamiteuse des aides 2014 et considérant, les difficultés que soulèvent déjà l’évaluation des budgets destinés à la conversion et au maintien bio pour les cinq prochaines années, quel crédit pouvons nous encore accorder à l’ambition
affichée par le gouvernement de doubler les surfaces en bio d’ici fin 2017 ?"


Rencontre avec le Ministre mercredi 18 mars

La Fédération Nationale de l'Agriculture Biologique (FNAB) sera reçue par le Ministre de l'Agriculture mercredi 18 mars.
La FNAB rappelle qu’il faudrait mobiliser plus de 180 millions d’euros dès 2015 si les conversions restent équivalentes et 230 millions avec une nouvelle dynamique. Nos prévisions budgétaires sont très différentes de celles du ministère et des régions, autorités de gestion. La FNAB demandera demain, lors de la rencontre avec le directeur de cabinet, la tenue d’un comité national du programme Ambition bio 2017, présidé par le ministre, avec l’ensemble des régions, pour l’état des lieux des besoins estimés et des budgets affectés.

Sur le même sujet

Saône-et-Loire : un accident entre deux mini-bus et un véhicule léger a eu lieu à Autun

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés