Yonne : Nicolas Sarkozy apporte son soutien à Jean-Baptiste Lemoyne

Jean-Baptiste Lemoyne, sénateur UMP et conseiller départemental de Gâtinais en Bourgogne
Jean-Baptiste Lemoyne, sénateur UMP et conseiller départemental de Gâtinais en Bourgogne

Le président de l'UMP a très clairement apporté son soutien au sénateur UMP de l'Yonne Jean-Baptiste Lemoyne dans la bataille qui l'oppose au président sortant UDI André Villiers pour la présidence du conseil départemental de l'Yonne.

Par Eric Sicaud

"Tu es l'avenir de notre famille". Voilà ce que Nicolas Sarkozy aurait déclaré à Jean-Baptiste Lemoyne par téléphone, au lendemain du 2ème tour des élections départementales. La veille, au cours de la soirée électorale, sur France 3 Bourgogne, le sénateur UMP avait officialisé sa candidature pour le poste de président du département face au sortant UDI André Villiers.

Pourtant, lors de la même émission, le très sarkozyste député de la 1ère circonscription de l'Yonne Guillaume Larrivé avait rappelé sa loyauté à André Villiers, tout en voulant, disait-il, faire en sorte que la droite soit unie dans le département.

La "soufflante"
Mais, ce mardi 31 mars, au cours de la réunion des députés UMP à l'Assemblée Nationale, Nicolas Sarkozy a été très clair et très autoritaire, lors de son débriefing des élections. Lorsqu'il a abordé le département de l'Yonne, l'ancien président de la République a désavoué Guillaume Larrivé qui a pris une "petite soufflante", selon l'expression de parlementaires présents à la réunion. Pour Nicolas Sarkozy, les propos de Guillaume Larrivé sur France 3 Bourgogne seraient "inacceptables".


Nicolas Sarkozy considérerait en effet que l'Yonne revient à l'UMP, après que l'UDI lui a ravi le département de façon "déloyale" lors des dernières élections cantonales de 2011.
Le chef de l'UMP aurait eu à ce propos une discussion avec le patron de l'UDI Jean-Christophe Lagarde.
Des informations que confirme, dans la soirée de ce 31 mars, la députée UMP Marie-Louise Fort.

Jean-Baptiste Lemoyne serein

Jean-Baptiste Lemoyne se réjouit bien sûr de ce soutien du président de l'UMP.

Dans la bataille qui l'oppose à André Villiers, il voit un "remake des sénatoriales" de 2014... des élections victorieuses pour lui alors qu'il était opposé à la vieille garde de la droite icaunaise.
Il compte un à un les soutiens des conseillers départementaux, en attendant l'élection qui aura lieu jeudi à Auxerre.

Jean-Baptiste Lemoyne peut aussi compter sur l'appui de la députée de Sens Marie-Louise Fort qui estime qu'il faut pour le département "un exécutif fort avec des gens volontaristes" tout en concluant : "que le meilleur gagne!"

Guillaume Larrivé, lui, se contente de déclarer qu'il ne "fait pas aucune déclaration autre que celle sur (notre) plateau dimanche soir".
Pas de doute, l'ambiance sera tendue jeudi pour l'élection du président!

A lire aussi

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Témoignage instituteur accusé de viol

Près de chez vous

Les + Lus