De la Bourgogne à la Catalogne en passant par le Brésil : 150 délicieuses pages

Fabienne Croze invite ses lecteurs à la suivre au fil de ses pérégrinations, et au travers des saisons, dans le sud de la Bourgogne, du côté du Brionnais, avec une escapade dans le Roussillon et jusqu'en Catalogne à Barcelone, et même de l'autre côté de l'océan Atlantique, au Brésil. Un voyage captivant, fait de visites, de découvertes et de rencontres, agrémentées de recettes de cuisine. / © Photo couverture et préface de Jean Pierre Sicre, fondateur éditions Phoebus.
Fabienne Croze invite ses lecteurs à la suivre au fil de ses pérégrinations, et au travers des saisons, dans le sud de la Bourgogne, du côté du Brionnais, avec une escapade dans le Roussillon et jusqu'en Catalogne à Barcelone, et même de l'autre côté de l'océan Atlantique, au Brésil. Un voyage captivant, fait de visites, de découvertes et de rencontres, agrémentées de recettes de cuisine. / © Photo couverture et préface de Jean Pierre Sicre, fondateur éditions Phoebus.

Ce n'est pas un guide touristique, et pourtant il invite au voyage. Ce n'est pas un livre de cuisine, et pourtant il donne des recettes... "Les Carnets de Géographie Gourmande" de Fabienne Croze, se lisent avec délectation. L'auteur embarque le lecteur dans un voyage quasi initiatique. 

Par Caroline Jouret

Ecrivain public en Saône-et-Loire, Fabienne Croze est une magicienne des mots. Elle sait transmettre avec talent, les émotions qu'elle-même a pu ressentir au travers de ses pérégrinations, que ce soit en Bourgogne, dans le Roussillon du côté de Perpignan et de la côte vermeille, jusqu'en Catalogne, et encore plus loin au Brésil. C'est un vrai bonheur pour le lecteur de la suivre à la découverte des endroits où elle l'emmène. 

Si les gens me passionnent, les paysages dont je me souviens font également partie de mon sac aux trésors


Les carnets de Géographie Gourmande portent bien leur nom. On suit volontiers Fabienne Croze, dans ce tranquille voyage à la rencontre de personnages comme cette famille que l'on découvre dès les premières pages: des bouilleurs de cru qui chaque hiver parcourent une dizaine de village dans la Loire, l'Allier, et la Saône-et-Loire pour leur campagne de distillation. On fait connaissance, on se replonge dans des us et coutumes de province, la France d'autrefois pourtant encore bien actuelle. 

Du sud Bourgogne, nous voilà d'un saut à Saint-Cyprien, près de Perpignan. En trois lignes, Fabienne Croze plante le décor: le port, les voiliers, la chaîne des Albères, les palmiers, dans une douce grisaille hivernale. On y est. De Prades, à Collioure, le vignoble, le Canigou, les maisons colorées... La lecture s'interrompt, le regard s'attarde sur les photos, qui à chaque page donnent plus de relief au récit de l'auteur.
Dans son livre, Fabienne Croze fait étape chez un vigneron, Jean Trapet. Il sera présent lors de la séance de dédicace de l'ouvrage samedi 11 Avril à Beaune.  / © Fabienne Croze
Dans son livre, Fabienne Croze fait étape chez un vigneron, Jean Trapet. Il sera présent lors de la séance de dédicace de l'ouvrage samedi 11 Avril à Beaune. / © Fabienne Croze
De retour en Bourgogne, nous voici à Gevrey-Chambertin, visitant une cave chez un vigneron. Extrait: " un large escalier nous conduit au saint des saintes, à l'objet des nos rêves. dans la pénombre, les centaines de tonneaux alignés, les uns sur les autres contre les deux murs de la cave - et une rangée médiane -  et remplissent de même une deuxième cave, tout aussi profonde. Entre les deux, le trésor du lieu: d'anciennes bouteilles, bien gardées derrière des grilles métalliques, dorment, sous une deuxième protection, celles de splendides toiles d'araignées, recouvertes d'une poussière finement épandue, les protégeant de tout lumière invasive".

Fabienne Crozet aime le vignoble et les paysages de son pays natal: le Charolais-Brionnais. Ses descriptions donnent envie d'aller soi-même sur ces petites routes dont elle parle, voir ses paysages enchanteurs de la Côte Chalonnaise.  Et puis il y a ces rendez-vous culturels, qu'elle égrène au fils des pages: les Journées portes ouvertes des Artisans d'Art en Brionnais, ou encore les vingt-quatre heures de lecture du Petit Châteaumorand dans le village médiéval de Saint-Haon qui ont lieu à la Saint-Jean, la nuit la plus longue de l'été.
 / © Fabienne Croze
/ © Fabienne Croze
Des photos, mais aussi des recettes: celle de la soupe de crabes avec piment d'Espelette et huile d'olive... la soupe à la bourrache, ou encore la recette du Sururu ao Molho de Coco ( recette Brésilienne) que nous livre l'auteur. Une géographie gourmande qui devrait ravir bon nombre d'amoureux de la Bourgogne et plus encore...

samedi 11 avril à la librairie" Athénéum" de Beaune, également grande librairie gourmande, dédicaces, rencontres et causerie de 15 heures à 17 heures,en présence de Jean Trapet, vigneron, longuement évoqué dans l'ouvrage

A propos des Carnets de Géographie Gourmande : un texte de Françoise Roux

L'écriture généreuse de Fabienne Croze exalte ici les saveurs, les couleurs et les fragrances du monde. Mais, pas plus que le précédent (Balade buissonnière et gourmande... en Bourgogne du sud, Thoba's éditions, 2010), ce livre n'est un guide touristique. Et pourtant il invite au voyage, suggère des destinations, et cette fois non seulement dans les collines du Brionnais-Charolais, mais au-delà, à Lyon, à Collioure, en Catalogne et jusqu'au lointain Pernambouc, dans le nord-est du Brésil. Ce n'est pas non plus un livre de cuisine, et pourtant il donne des recettes, celles du tablier de sapeur et de la sauce gribiche, de la soupe de crabes verts ou de la feijoada brésilienne. Je ne sais ce qui, des mets ou des mots, procure à Fabienne le plus grand plaisir de langue : elle savoure l'énumération des pièces de gibier qui composent la « prouesse gourmande » d'un charcutier lyonnais, se délecte de la luxuriance des noms des fleurs ou des coquillages tout comme elle déguste, après avoir humé l'odeur humide de la cave, un aromatique Gevrey Chambertin. Si tous les sens sont ici en fête, les mots n'y sont pas étrangers, les mots qui distinguent les couleurs des ciels (laiteux en avril, couleur de pêches mûrissantes un jour d'hiver), les mots qui disent le goût de schiste et de cerise confite d'un vin ou une odeur de foin, de foin et de rien d’autre. Le goût des mots, et celui des gens, conduit d'ailleurs Fabienne à se faire lectrice aux vingt-quatre heures de lecture à Saint-Haon le Châtel lors du solstice d'été, conteuse des « Contes givrés », à participer au café-philo de Fleury-la-Montagne et au Cultur'Café d'Ozolles. L'amour de la musique aussi la transporte et elle est de tous les concerts : à la butte de Suin, à Bois-Sainte-Marie, à Anzyle- Duc, partout elle vibre et s'enthousiasme. Ces activités dévorantes escortent les saisons et ce livre en suit le rythme, de l'hiver jusqu'à l'automne. C'est le récit lyrique et chaleureux d'une bourlingueuse hédoniste ancrée dans le Brionnais, joyeuse de donner ses rencontres, ses découvertes, ses amitiés même, en partage aux lecteurs.
Françoise Le Roux

Sur le même sujet

Franceole

Près de chez vous

Les + Lus